Aller au contenu
Entrevue avec Benjamin Tessier

Feux: un mécanicien québécois d'avion-citerne parle de son travail à Yellowknife

Feux: un mécanicien québécois d'avion-citerne parle de son travail à Yellowknife
Le 15 août dernier, on pouvait voir une épaisse fumée couvrir le ciel à Yellowknife. / La Presse Canadienne/Angela Gzowski

Un jeune Québécois habitant à Yellowknife décrit à l’animateur Paul Arcand son quotidien à titre de mécanicien : il est responsable de la maintenance des avions-citernes combattant les feux de forêt qui font toujours rage à 15 kilomètres de la ville. 

Rappelons que des incendies dévastateurs menacent la capitale des Territoires du Nord-Ouest. Les autorités ont d’ailleurs imposé l’évacuation des 20 000 habitants la semaine dernière. 


À l’émission Puisqu’il faut se lever, jeudi, écoutez Benjamin Tessier qui travaille pour la compagnie Buffalo Airways.


«Avec les feux de forêt, je fais des quarts de travail de 8h à 22h, durant 4 jours d'affilée. Ça n'arrête pas. Les avions vont éteindre les feux et reviennent à la base, parfois avec des bris. On doit ouvrir des moteurs et s'assurer que les pièces endomMagées sont réparables. On fait un plan et on s'attaque à la tâche.» 

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

« Beau spectacle, les oeufs ont commencé à éclore» -Frédéric Labelle
Fabien Cloutier jase de ses achats à la SQDC et du déménagement de Montréal
Accumulation compulsive: «Les causes sont encore inconnues»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 07:00