Aller au contenu

Manque d'enseignants: «C'était prévisible comme l'éclipse solaire cette année»

Manque d'enseignants: «C'était prévisible comme l'éclipse solaire cette année»
Une enseignante débordée / Ableimages / The Image Bank / Getty Images

À quelques jours du retour en classe, un sondage effectué par la Fédération québécoise des directions d’établissement d’enseignement (FQDE) révèle que le nombre de postes non pourvus dans les écoles a explosé.

Alors que 5000 enseignants manquent à l'appel pour le début de l'année scolaire, le psychologue et spécialiste en matière de réussite scolaire, Égide Royer, aborde avec l'animateur Paul Arcand les pistes de solution pour contribuer à la rétention de personnel en enseignement.

Il soutient que l'ouverture à des stages payés pour les finissants de quatrième année à l'université est un bon pas dans la bonne direction et que l'attribution des postes plus complexes aux plus jeunes enseignants devrait être revue.

M.Royer indique aussi qu'il est mieux de protéger les maternelles, première et deuxième années du primaire avec des professeurs d'expérience, car ce sont des années critiques dans l'apprentissage de l'enfant.

Il explique qu'il serait moins dommageable qu'un enseignant moins qualifié soit affecté à des étudiants plus âgés que lorsque cela survient chez les tous petits.

Écoutez l'intégralité de l'entrevue.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Le Prénom: «C'est la pièce qui me fait le plus rire au monde»
La fermeture d’un terrain de basketball suscite la grogne à Beloeil
Amnistie internationale s'inquiète de l'impact de TikTok sur la santé des femmes

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00