Aller au contenu
Pas d'eau potable pour arroser l'asphalte

Rimouski: des mesures contre l'arrosage qui ne font pas l'affaire de tous

Rimouski: des mesures contre l'arrosage qui ne font pas l'affaire de tous
Paul Arcand / Cogeco Média

La municipalité de Rimouski s’apprête à interdire aux citoyens de nettoyer leur entrée avec de l’eau potable, initiative qui attire son lot de critiques de la part d’amateurs d’asphalte propre.

Montréal et Québec ont déjà des règles en ce sens, limitant l'arrosage à certaines dates.

À Rimouski, comme l'indique le maire Guy Caron, peu importe la date, les citoyens ne pourront pas nettoyer leur entrée d'asphalte.

«Pour essayer de commencer à changer les habitudes, on introduit cette mesure, on introduit une taxe sur les piscines, on introduit un tarif également pour l'autorisation d'arrosage des pelouses.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Je suis vraiment fier d'avoir porté le même chandail que toi» -Martin McGuire
Le mot de la fin de Paul Arcand: «Je vais continuer de m'indigner...»
«Derrière les faits divers, ce sont pour moi des faits de société»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le midi
En direct
En ondes jusqu’à 15:00