Aller au contenu
Le balado «Lettre d'amour à la ville»

«Ces gens qui aiment et développent leur cité» -Luc Ferrandez

«Ces gens qui aiment et développent leur cité» -Luc Ferrandez
Luc Ferrendez anime le balado «Lettre d'amour à la ville». / Courtoisie : Télé-Québec

Animé par Luc Ferrandez, la série balado Lettre d’amour à la ville est un geste positiviste et gracieux visant à redonner aux villes leurs lettres de noblesse

S'affichant à contrecourant d'une tendance à voir les cités comme des endroits où il ne fait pas bon vivre, Luc Ferrandez offre une lettre d'amour à quelques villes du Québec.

«On entend parler des gens qui partent tout le temps de la ville depuis quelques années, raconte Luc Ferrandez. Pour le podcast, on a visité quatre villes : Lac-Mégantic, Gatineau, Rimouski et Saguenay-Chicoutimi. Ça m’a frappé de constater que les villes n’attirent plus les gens. […] Pourquoi s’installer au cœur d’une ville ? Pourtant, plusieurs cités sont dynamiques. Elles génèrent des emplois…»

Certes, le balado Lettre d'amour à la ville témoigne des défis majeurs auxquels font face les citoyens urbains. Or, le balado démontre aussi qu’il est tout à fait possible d’habiter un lieu sain et agréable, même en ville. Et si la vie en société passait par des villes repensées différemment? 

Par l’entremise d’un balado de quatre épisodes diffusés par Cogeco Média, Luc Ferrandez rencontre divers citoyens et experts sur le terrain qui lui permettent de mettre en lumière des initiatives inspirantes. Grâce à la collaboration de ces hôtes enthousiastes, il démontre ainsi l'importance et le plaisir de vivre en ville.

Selon Luc Ferrandez, les villes doivent proposer du beau, de la verdure, des commerces attrayants, de la culture…

«Nous sommes allés à la recherche de personnes qui aiment et développent leur ville, pour en faire des milieux de vie. C’est incroyable comment les gens aiment leur ville! C’est une bonne nouvelle. Ainsi, des citoyens peuvent avoir un mode de vie plus écologique et plus humain.»

Questionné par sa collègue du 98.5, la chroniqueuse Marie-Ève Tremblay, mercredi, l’animateur affirme que la plupart des villes ont manqué douloureusement d’amour au fil des décennies.

Cela dit, tout n’est pas perdu. Les consciences s'éveillent pour redonner aux villes. Des citoyens, un peu partout sur le territoire québécois, prennent soin d'elles à leur manière.

0:00
8:37

Précisons que Luc Ferrandez a aussi animé un documentaire sur le même sujet, qui concerne cette fois Montréal, Québec et New York. 

Il sera diffusé par Télé-Québec le 29 mars 20 h. Ensuite, trois rediffusions seront offertes : le 30 mars à 14 h, le 31 mars à minuit et le 1er avril à 14 h.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Marie-Ève Tremblay

C’est la saison du crabe!
Les autoroutes sont bondées en direction sud: tout le monde veut voir l'éclipse!
Est-ce que les cabanes à sucre sont à la hauteur de nos attentes?
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En coulisses
En direct
En ondes jusqu’à 20:00