Aller au contenu
Vaincu par décision unanime

Le cœur de Jean Pascal n'aura pas suffi

Le cœur de Jean Pascal n'aura pas suffi
Jean Pascal et Michael Eifert. / PC/Graham Hughes
0:00
5:08

À 40 ans, Jean Pascal tentait à nouveau de décrocher le titre d’aspirant obligatoire à un titre de championnat du monde de boxe, celui de la IBF, catégorie super mi-moyens.

Mais pour ce faire, il devait battre l’Allemand Michael Eifert (11-1), son cadet de 16 ans. Après un départ un peu lent, Pascal (36-6-1) a défié son adversaire au meilleur de ses capacités, mais ce ne fut pas suffisant pour venir à bout du jeune pugiliste âgé de 24 ans.

Le boxeur québécois, qui n’avait pas sa fougue habituelle, a dû s’avouer vaincu, s’inclinant par décision unanime des juges; 118-110, 11-113 et 117-111.

L'histoire du combat

Après un premier round tranquille, les deux boxeurs ont commencé à échanger plus de coups au deuxième round. Et c’est l’Allemand qui a eu l’avantage, plus souvent qu’autrement. Il s’est avéré le boxeur le plus combatif, occupant le centre du ring et raflant les deux premiers rounds.

Pascal a enfin ouvert la machine au troisième assaut, touchant son adversaire solidement à deux reprises sous les encouragements de la foule partisane de 4112 spectateurs réunie à la Place Bell, à Laval. Eifert a bien échangé avec lui, mais il a dû concéder ce round.

La quatrième reprise a donné l’impression d'assister à une bataille de rue. Pascal, d’un air moqueur, a nargué son adversaire après avoir encaissé quelques gauches. Il s'est rué sur son adversaire pour lui montrer qu’il n’était pas affecté par ses coups, mais il tirait tout de même de l’arrière par deux rounds après le quatrième.

Les deux boxeurs se sont échangé les rounds numéro 5 et 6. Eifert a continué de lancer une multitude de coups, tandis que Pascal ciblait des moments précis pour lancer ses attaques.

Au 7e round, Pascal s'est servi d'un vieux truc, le fameux coup de la pince à cils, ce qui a surpris son adversaire. Pascal en a profité pour le mitrailler de coups tard dans le round pour voler le point.

Le pugiliste québécois a semblé fatigué au 8e round après avoir nettement dépensé de l'énergie lors du round précédent. Eifert l'a tenu loin de lui avec le jab et il a encaissé avec sa droite. À part quelques moments de sursis, Pascal s'est avéré incapable d’égaler l’énergie de son adversaire.

Lors des derniers rounds, Pascal y a été le tout pour le tout, vu qu'il avait besoin d’un K.O. pour l'emporter à ce stade du combat. Malgré une foule endiablée derrière lui, il n’est pas parvenu à frapper le coup de circuit et il a dû s’avouer vaincu. À 40 ans, il n’est pas impossible que cette défaite signifie sa retraite.

Dans le combat de soutien, Mathieu Germain s’est emparé du titre intercontinental des super-légers de la IBF, en l’emportant par décision unanime face à Steven Wilcox de Hamilton.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Patrick Lagacé

Vindredi Groovy en mode French Touch
La revue de presse - désopilante - de Rodolphe Husny
Les entraves du week-end avec Frédérique Marie
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00