Aller au contenu
La fin entre l'attaquant et le CF Montréal

Kei Kamara est allé trop loin... c'est terminé

Kei Kamara est allé trop loin... c'est terminé
Kei Kamara / Minas Panagiotakis / Getty Images

Le dossier Kei Kamara semble est clos. Le grand attaquant du CF Montréal a pris le chemin de Chicago en retour d’argent d’allocation.

Le CFM Montréal a confirmé l'échange, vendredi, en milieu d'après-midi.

Le directeur sportif de l’équipe Olivier Renard avait indiqué sur les ondes de BPM Sports qu’une transaction était dans l’air et qu’elle pourrait même se conclure dès vendredi.

Kamara aurait manqué de respect envers l’assistant au directeur général Vassili Cremanzidis selon le grand patron des affaires soccer.

Le nœud du conflit

Le 98.5 Sports est en mesure d’expliquer comment on en est rendu là.

Le CF Montréal a activé l’option du joueur vedette une fois la saison 2022 terminée. Kamara venait de connaître une saison extraordinaire de 9 buts et 7 passes, encaissant un maigre salaire de base de 94 000$.

Mais le vétéran aurait préféré ne pas voir l’équipe se prévaloir de cette option.

La question se pose donc, pourquoi aurait-il signé un tel contrat, avec une option à l’équipe en 2023, si ceci ne l’intéressait pas?

Kamara aurait expliqué à l’équipe qu’il avait besoin de cette «deuxième année» à son contrat pour des raisons personnelles.

Il était, semble-t-il, dans le processus de s’acheter une nouvelle propriété dans la région de Kansas City, là où il réside durant la saison morte. Il aurait eu besoin de montrer à la banque qu’il possédait un contrat d’au moins deux ans, dans le but d’obtenir le financement qu’il désirait.

Kamara aurait expliqué au club que c’était la seule et unique raison pour laquelle il acceptait de signer pour un an, plus une année d’option.

Une fois la saison terminée, Kamara ne s’attendait pas à voir son option être enclenchée, pour lui, cette option n’était qu’un simple détail dans le contrat.

Clairement, il n’a pas bien fait comprendre ce point au club, ou encore le club l’a mal compris. C’est à ce moment que Kamara aurait repris Cremanzidis mettant en doute son honnêteté, devant son patron. Selon lui, la situation était bien claire entre les deux parties.

De son côté, Vassili aurait indiqué que cette information ne lui aurait jamais été communiquée.

Le début de la fin

Cette dispute entre Kamara et Cremanzidis a représenté la fin de l’association aux yeux des dirigeants du club.

Si c’est véritablement pour cette raison que Kamara a signé ce contrat, il aurait fallu que ce soit stipulé noir sur blanc. Il faudrait aussi voir à ce moment si ce type d’entente constituerait une forme de fraude.

Renard n’aurait pas du tout apprécié le ton de cette conversation. Ceux qui connaissent le duo Cremanzidis et Renard savent que les deux font la paire, difficile de les dissocier. Ils forment une équipe soudée.

Même si le club était prêt à ce moment à offrir un tout nouveau contrat au joueur, cette dispute a refroidi les ardeurs. Les deux clans ne se sont plus vraiment reparlé après l’incident.

L'Impact aurait offert à Kamara deux choix: un contrat d'un an à 400 000$ ou deux années garanties à 350 000$. 

Qui a raison? Difficile de savoir sans avoir été présent dans le bureau au moment du litige, mais une chose est certaine, les deux parties ne voulaient plus travailler ensemble et il fallait que ça se termine.

Même l’entraîneur en avait assez de répondre aux questions sur ce sujet. 

La question maintenant : qui viendra combler les 9 buts et 7 passes de Kamara?

Nous n'avons toujours pas la réponse pour l’instant...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:00