Aller au contenu
Les finances se portent mieux

Le CF Montréal serait sur le chemin de la rentabilité

Le CF Montréal serait sur le chemin de la rentabilité
Stade Saputo / Jeremy Filosa | 98.5 Sports
0:00
4:32

Depuis son arrivée en MLS, le CF Montréal peine à faire ses frais et se retrouve régulièrement dans la cave des valeurs de franchises en MLS. Récemment, le site de Forbes plaçait l’Impact au tout dernier rang de sa liste, chiffrant la valeur du club 375M$.

Selon leurs informations, le club aurait perdu 10M$ en 2022, ceci ne prendrait toutefois pas en considération les ventes de joueurs.

Lors d’une rencontre avec les médias, bien avant même la pandémie, Joey Saputo racontait aux journalistes que son club encaissait en moyenne des pertes de 10M$ par saison. Ce chiffre a ensuite doublé lors des années COVID.

La lumière au bout du tunnel

Selon les informations obtenues par le 98.5 Sports, le CF Montréal serait bel et bien en voie de se retrouver du bon côté de l’équation, enfin!

Masse salariale

Un calcul rapide nous permet d’estimer à 8M$ la masse salariale du CF Montréal en 2023, ce qui la placera encore une fois au bas de l’échelle de la ligue cette saison.

Les départs de deux des joueurs les mieux payés de l’équipe en 2022, Bjorn Johnssen (1,1M$) et Djordje Mihailovic (751 875$) a permis à l’équipe de faire baisser sa masse salariale. Sans oublier que le contrat de 3M$ du co-capitaine Victor Wanyama a été coupé de moitié. Wanyama sera donc en 2023 le seul millionnaire de l’effectif.

À titre comparatif, en 2022, le Real Salt Lake avait la plus petite masse salariale de la MLS à 10,4M$. 

L’argent d’allocation

Chaque équipe débute l’année avec un chèque de 1,9M$ d’argent d’allocation générale en provenance de la MLS. Cet argent peut servir à faire l’acquisition de joueurs, ou pour payer des salaires.

En plus de ce montant, le CF Montréal a encaissé 3,3M$ d’allocation pour les transferts de Miailovic, Alistair Johnston et Ismaël Koné. Sans oublier les 500 000$ à 800 000$ d’allocation obtenus en retour de Joacquin Torres.

Il faut ensuite retirer entre 600 000$ et 900 000$ pour l’acquisition de George Campbell et 500 000$ pour celle d’Aaron Herrera. Faisons un chiffre rond et disons que le club possède encore 4,5M$ d’allocation générale, qui lui sera versé sur plusieurs mois.

Ce montant peut être utilisé lors des trois fenêtres de transferts qui suivront.

C’est donc dire que Saputo peut choisir de piger dans cette somme pour absorber une portion de sa masse salariale, plutôt que de la payer de sa propre poche.

Le travail récompensé

Il faut le dire, côté comptable, le travail d’Olivier Renard et de Vassili Cremanzidis s’avère une volte-face totale pour Saputo. On voit enfin la lumière au bout du tunnel.

Lorsque l’on prend en considération que le club ne dépense pas un sou d'argent réel en frais de transfert, le budget du CF Montréal n’est pas au sol de la MLS, il se retrouve six pieds sous terre, littéralement!

C’est plus que du Money Ball, c’est ni plus ni moins de la magie fiscale!

Les autres impondérables

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, malgré toutes les tuiles qui sont tombées sur la tête du club cet hiver, les succès de l’an dernier ont porté leurs fruits.

Le club aurait considérablement augmenté sa base d’abonnements de saison à 8000, selon les informations obtenues pas le 98.5 Sports. C’est le plus haut total depuis avant la pandémie. Il faut toutefois aussi considérer que les billets du CF Montréal sont les moins dispendieux de la MLS.

En plus des 3,3M$ d’allocation, les ventes de Mihailovic, Johnston et Koné ont généré près de 20M$ canadiens. Ce sont d’importantes entrées d’argent pour l’Impact qui n’existaient pas auparavant. Ces sommes doivent toutefois passer par la MLS avant de finalement revenir au club.

Selon ce que l’on comprend, il n’y a pas de plan pour réinvestir cet argent dans l’effectif. Il compensera plutôt pour le bas prix des billets que l’on ne compte pas trop augmenter. C’est plutôt l’argent d’allocation qui retournera dans l’effectif.

Il ne faut pas oublier que le CF Montréal encaissera sous peu un montant d’approximativement 1,5M$ pour la présence de ses six joueurs à la dernière Coupe du monde.

Ajoutez à cela que St-Louis a fait son entrée en MLS en 2023 pour 200M$. Les 28 équipes devraient donc recevoir environ 7M$ de ce partage.

Et que dire de la nouvelle entente avec Apple TV qui génère 250M$ par saison. C’est en moyenne 8,6M$ par équipe, par saison. Sans oublier les montants qui proviendront de RDS et TSN, qui assureront la diffusion des matchs à la télévision dorénavant.

Et on ne parle pas ici non plus de l’argent de commandites, propre même à l’équipe. 

Les plans d’avenir

Même si le dossier de l’amélioration du Stade Saputo semble être sur la glace depuis cinq ou six ans, le plan d’injecter quelques 100M$ dans l’amélioration du stade demeure dans les plans de Saputo.

Le processus avance très très lentement et attend toujours l’approbation du Parc olympique et de la Ville de Montréal. Mais contrairement à certaines rumeurs, le projet n’aurait pas été abandonné.

«On n’a besoin que de quelques petites choses qui tombent en place pour que nous soyons en mesure d’annoncer trois ou quatre bonnes nouvelles, nous indique une personne au fait du dossier.»

Voilà enfin le genre de nouvelles qu’attendaient depuis longtemps les partisans de l’équipe.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Jeremy Filosa

Rare pause dans le calendrier des matchs éliminatoires de la LNH
Tour de table: souffrez vous de blurring?
David Guetta en visite au Beachclub à Pointe-Calumet
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00