Aller au contenu
Le commentaire de Carey Price contre l'amendement

Projet de loi C-21: «Ce n’est pas contre les chasseurs !»

Projet de loi C-21: «Ce n’est pas contre les chasseurs !»
Le gardien de but des Canadiens, Carey Price s’est prononcé contre le nouveau projet de loi du gouvernement fédéral visant un contrôle accru des armes à feu. / Photo: Ryan Remiorz / La Presse Canadienne
0:00
9:14
0:00
4:27

Carey Price a publié une photo sur Instagram, samedi sur laquelle il tient une arme à feu et porte une tenue de chasseur. Sous la publication, on peut notamment lire ceci : «Ce que (le premier ministre) Justin Trudeau essaie de faire est injuste. Je soutiens la coalition pour garder mes outils de chasses». Écoutez les commissaires Nathalie Normadeau et Luc Ferrandez, à l'émission de Paul Arcand.  

La prise de position du gardien de but des Canadiens de Montréal a soulevé la controverse puisqu’il appuie la Coalition canadienne pour les droits des armes à feu.

Toutefois, la chroniqueuse Nathalie Normandeau croit qu’il n’a pas fait d’erreur en se prononçant sur ce délicat sujet :

«C’est un citoyen. Il a droit à ses opinions. Bien entendu, un tel commentaire attire l’attention. Carey Price a fait ce qu’il a cru bon de faire. Je pense que la controverse n’est pas liée à la sortie de Price, mais plutôt à cet amendement de plusieurs centaines de pages. Le lobby des armes à feu crie au scandale. Je m’étonne qu’un gouvernement dépose un amendement de 458 pages. C’est de la folie ! […] Je dois préciser que le lobby des armes à feu a grandement joué à la victime au fil des ans. C’est difficile d’avoir un dialogue avec le gouvernement Trudeau.»

La publication de Carey Price a rapidement reçu l’appui de certains politiciens, qui sont opposés au projet de loi. Sur Twitter, le chef du Parti conservateur du Canada, Pierre Poilievre, a notamment souligné la pertinence du commentaire de Carey Price.

Les chasseurs

Certes, le gouvernement Trudeau tente de faire approuver le projet de loi C-21, qui vise à restreindre l’accès aux armes à feu au Canada. Environ deux millions de chasseurs au Canada seraient touchés par cette potentielle loi, en possédant une arme à feu qui pourrait devenir interdite. 

 De l'avis de Luc Ferrandez, la démarche du gouvernement ne s'en prend pas aux chasseurs.

«Il n’y a pas de problème de chasseurs au Canada, mais de violence urbaine. […] Ce n’est pas contre les chasseurs cette affaire-là. L’amendement traite de l’arme semi-automatique et du chargeur de plus de cinq balles. [...] Personne n'estime que les chasseurs sont des criminels. Par contre, des gens utilisent leurs armes à d'autres fins...»

Encore bien des armes disponibles

Il est vrai que certaines armes utilisées par des chasseurs seraient interdites si le projet de loi C-21 était adopté. Or, plusieurs armes demeureront légales, selon Francis Langlois, professeur d'histoire au Cégep de Trois-Rivières et membre de la Chaire Raoul-Dandurand de l'UQAM, qui s'est entretenu avec Paul Arcand, lundi matin. 

Il affirme que certaines armes utilisées par des chasseurs seront effectivement interdites avec le projet de loi C-21, mais qu'il y en aura bien d'autres qui demeureront légales. 

C’est ce qu’a d’ailleurs rappelé le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet.

Notons que Carey Price ne jouera pas avec son équipe cette saison. En fait, plusieurs estiment que sa carrière dans la LNH est terminée en raison d'une blessure majeure à un genou. 

Vous aimerez aussi

Plus avec Paul Arcand

«Je suis totalement d'accord avec le gouvernement fédéral» -Luc Ferrandez
«Le pire moment pour ne pas répondre adéquatement aux demandes des provinces»
Transferts fédéraux: «C’est une offre décevante» -Eric Girard
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75