Aller au contenu
Le fonds de réserve de Hockey Canada

«La preuve que ce mécanisme était déjà en place» -Dominick Gauthier

«La preuve que ce mécanisme était déjà en place» -Dominick Gauthier
Hockey Canada

Parmi les révélations faites dans l’affaire du scandale allégué d’agression sexuelle qui touche Hockey Canada, Dominick Gauthier estime que l’entente hors cour avec la victime est l’élément le plus révélateur des dessous de l’affaire.

En compagnie de l’animateur Yanick Bouchard, l’ex-athlète, fondateur de l’entreprise B2Dix, analyste et chroniqueur à Radio-Canada, note que 34 jours se sont écoulées entre la plainte formelle de la victime alléguée d’un viol collectif en 2018 et la révélation de l’histoire par un journaliste.

« C’est pour moi la preuve que ce mécanisme était déjà en place, prêt à fonctionner. Une machine bien huilée pour prévenir ce genre de situation.

« On vient de signer un chèque de 3,5 millions $... Je pense que l’on est en droit, nous, les Canadiens, de savoir qui a signé ce chèque-là, qui a approuvé ce chèque-là et qui a mis en place ce mécanisme-là. Ces gens-là, à ce que je sache, ils sont encore en place présentement. »

Hormis le président du conseil d’administration Michael Brind’Amour qui a donné sa démission, tous les autres membres de Hockey Canada, incluant le président Scott Smith, sont toujours en poste.

« Il n’y a personne qui est à blâmer dans cette organisation-là? Tout le monde est encore en place. C’est ça qui me rend complètement fou. On l’a, la preuve… On sait maintenant qu’il y avait un fonds que l’on évalue à peu près à 15 millions de dollars… De voir ça, pour moi, ça frôle la criminalité.

« Je me bats pour les athlètes… Je me bats pour protéger les athlètes dans le monde du sport olympique depuis six, sept ans. C’est l’un de mes chevaux de bataille. Et là, à Hockey Canada, c’est pratiquement l’inverse. On a un système pour venir protéger nos athlètes… dans les cas où ils pourraient être des abuseurs. »

On l’écoute…

Vous aimerez aussi

Plus avec Yanick Bouchard

L'affaire Christophe Normand: «Tombés en bas de notre chaise» -Bruno Heppell
«Les Blue Jays doivent éviter les longues disettes» -Alex Agostino
Tennis: « À Repentigny, on vient découvrir les futurs vedettes»
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En ondes jusqu’à 12:00
En direct
75