Aller au contenu
Le partage des pourboires

«Ce n’est pas au gouvernement de se substituer au rôle du restaurateur»

«Ce n’est pas au gouvernement de se substituer au rôle du restaurateur»
Nathalie Normandeau et Luc Ferrandez

La question du partage des pourboires en restauration fait toujours débat au Québec. Faut-il les garder uniquement pour les serveurs? Ou le partager avec les autres employés? Une loi serait-elle nécessaire? Les commissaires Nathalie Normandeau et Luc Ferrandez débattent de ces questions.

Tout d'abord, Nathalie Normandeau soutient qu'elle est contre l'option de réglementer davantage la question des pourboires dans les restaurants.

« Ce n’est pas au gouvernement de se substituer au rôle du restaurateur, qui est celui d’assurer les opérations de son établissement. »

Elle soutient que la loi actuelle permet aux employés et aux employeurs de s'entendre entre eux sur la question des pourboires. Elle précise que les restaurateurs ne sont toutefois pas en mesure d’imposer le partage des pourboires à leurs employés.

Si Luc Ferrandez est aussi d’avis qu’une loi ne réglerait pas la situation, il affirme que la situation ne se réglera pas d'elle-même.

« Le partage est très mauvais et les employeurs n’arrivent pas à recruter de cuisiniers. Le salaire des employés sur le plancher est rendu 1,9 fois celui des cuisiniers. »

Il souligne que cette situation engendre une iniquité entre l'ensemble des employés des restaurants et que le système actuel doit être revu.

Écoutez la suite de leur débat...

Vous aimerez aussi

Plus avec Nathalie Normandeau

Commission Normandeau-Ferrandez : Bilan de la campagne électorale
Le pape s’excuse, mais les évêques du Canada font à leur tête
Êtes-vous satisfait de votre forfait cellulaire?
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Hockey des Canadiens
En ondes jusqu’à 22:00
En direct
75