Aller au contenu
COVID-19

Éric Duhaime fait-il de la désinformation?

Éric Duhaime fait-il de la désinformation?
PC

Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, affirme se baser sur une étude scientifique en épidémiologie pour démontrer que le gouvernement Legault a tort d’exiger la vaccination obligatoire chez les travailleurs de la santé.

Dans une publication Facebook du 4 octobre, Éric Duhaime dénonce «l’amateurisme et le mépris des droits civiques» de François Legault qui a rendu obligatoire la vaccination contre la COVID-19 pour tous les travailleurs de la santé. 

Le chef du PCQ blâme le premier ministre du Québec de ne pas avoir présenté d’études scientifiques pour justifier cette mesure.

L’argumentaire d’Éric Duhaime

Or, pour prouver son point que la vaccination obligatoire ne va pas faire diminuer les cas de COVID-19 au Québec, il réfère à une «étude complète du European Journal of Epidemiology».

Selon le titre de cette parution scientifique, Increases in COVID-19 are unrelated to levels of vaccination across 68 countries and 2947 counties in the United States, on serait porté à croire que l’augmentation des cas de COVID-19 n’est pas reliée aux taux de vaccination. 

Désinformation?

Si on se fie aux propos de Dr Mathieu Nadeau-Vallée, un médecin résident du Québec qui a également un diplôme universitaire en pharmacie et qui combat la désinformation scientifique sur Tik Tok, Éric Duhaime ne devrait pas se fier aux conclusions de cette étude.

Selon Dr Nadeau-Vallée, cet article est une correspondance scientifique basée sur une étude observationnelle. 

«C’est un article très court qui n’est pas révisé par les pairs. Généralement, ils sont acceptés après une lecture d’un éditeur de journal. C’est une étude observationnelle, donc, pas expérimentale. Ce type d’étude est excellent pour développer des hypothèses de recherche, mais pas très bon pour tirer des conclusions franches. L’étude est très biaisée et je ne suis pas sûr qu’on peut conclure quoique ce soit»

«L’objectif de ce que je fais, c’est que les gens puissent prendre une décision éclairée, peu importe la décision. Le pire des scénarios, c’est quelqu’un qui décide de ne pas se faire vacciner parce qu’il croit par exemple que dans le vaccin il y a des gènes pour tuer l’humanité à long terme. Puis, ils font une erreur et se retrouvent aux soins intensifs»

Écoutez l'intégralité de l'argumentaire de Dr Mathieu Nadeau-Vallée:

Vous aimerez aussi

Plus avec Elisabeth Crête

Avez-vous de la difficulté à garder vos bonnes habitudes de vie durant l’été?
L’amour qui dure: y  croyez-vous?
Êtes-vous fâché d’en avoir moins pour votre argent?
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En ondes jusqu’à 20:00
En direct
75