Aller au contenu
Réouverture des cinémas sans comptoirs à friandises

Irez-vous quand même au cinéma si vous ne pouvez pas manger du pop-corn?

Irez-vous quand même au cinéma si vous ne pouvez pas manger du pop-corn?

Voulant accommoder les parents durant la semaine de relâche, le gouvernement Legault a autorisé la réouverture des cinémas partout au Québec à compter du 26 février. 

Mais cette annonce ne semble pas réjouir certains propriétaires de salles de cinéma.

Pourquoi?

Parce que Québec n’a pas autorisé les propriétaires à ouvrir leurs comptoirs à friandises, ce qui a provoqué l’ire de Vincent Guzzo, propriétaire de complexes multi-salles. Il s’est exprimé au micro de Paul Arcand au lendemain de l’annonce gouvernementale. 

En contre-partie, les invitées d'Isabelle Maréchal étaient bien heureuses de pouvoir retourner au cinéma, même sans pop-corn. 

«Pour moi, c’est une première étape vers quelque chose de plus total, alors je suis déjà reconnaissante que ce soit rendu possible. 

«C’est un pas dans la bonne direction. On avait besoin d’oxygène et de pouvoir sortir de la maison de façon sécuritaire. Et selon moi, les cinémas restent encore très sécuritaires» 

Vous aimerez aussi

0:00
11:49
0:00
8:58

Plus avec Isabelle Maréchal

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Quart de nuit
En ondes jusqu’à 03:00
En direct
75