Aller au contenu

Attaques de drones en Arabie saoudite: «Il y aura probablement une hausse des prix de l'essence»

Attaques de drones en Arabie saoudite: «Il y aura probablement une hausse des prix de l'essence»
Un homme qui travaille au New York Stock Exchange (Waal Street) suit avec grande attention l'évolution des marchés mondiaux à propos des prix du pétrole brut, lundi.
Photo: AP/Mark Lennihan
0:00
5:11

Les attaques qui ont endommagé de manière considérable des installations pétrolières saoudiennes, samedi, ont provoqué la hausse des prix du pétrole brut d’environ 10 % sur les marchés internationaux.

Deux attaques promulguées vraisemblablement à l’aide de drones ont causé des explosions étonnantes. Pis encore, ces installations appartenant au géant saoudien Aramco a obligé l’entreprise à baisser de moitié son rendement pétrolier, qui représente 5 % de la production mondiale.

Précisons que ce sont des explosions dans les usines de raffinage d'Abqaiq et de Khourïs, , qui affecte Aramco.

À la suite de cette offensive, revendiquée par les rebelles yéménites Houthis, soutenus par l'Iran, le cours du pétrole s'est envolé ce lundi.

Les armes utilisées dans l’attaque en Arabie saoudite ont été fabriquées en Iran, selon la coalition dirigée par Riyad au Yémen.

Cette attaque fait craindre une escalade militaire entre Washington et Téhéran.

Par ailleurs, on craint un affolement des marchés et une hausse soudaine des prix de l'or noir. 

0:00
7:35
0:00
9:45
0:00
7:35

«Il y aura probablement une hausse des prix de l'essence. Pour combien de temps? Personne ne sait. Ça va dépendre de l'Arabie saoudite. L'augmentation du prix de litre d'essence à la pompe arrive normalement quelques jours après celle du prix du baril de pétrole.»  

Les États-Unis ont déclaré dimanche qu’ils étaient « prêts à riposter » aux attaques de drones.

Le président américain Donald Trump a également annoncé avoir autorisé l’utilisation de réserves stratégiques américaines de pétrole si besoin, pour compenser la baisse de production de l’Arabie saoudite.

Il y a un peu plus de deux semaines, la coalition dirigée par l'Arabie saoudite au Yémen a lancé plusieurs raids aériens sur un centre de détention géré par les rebelles houthis dans la province de Dhamar, au sud-ouest du pays. Elle a causé la mort d'au moins 100 personnes.

Vous aimerez aussi

Plus avec Patrick Lagacé

«J'ai tellement aimé qu'elle souhaite mettre les joueurs en lumière!»
On souligne le départ imminent de notre collègue chroniqueuse Thérèse Parisien
Chronique américaine insolite : Des nouvelles de Willow Biden
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En ondes jusqu’à
En direct
75