Aller au contenu
EXCLUSIF 

Elle perd ses parents à cause d'un conducteur ivre: «Selon moi, ma vie était finie»

Elle perd ses parents à cause d'un conducteur ivre: «Selon moi, ma vie était finie»
Photo fournie par la famille au 98,5 FM

La semaine dernière, David Leblanc a été reconnu coupable d’avoir conduit avec les facultés affaiblies sans être tenu responsable de la mort des parents d’une adolescente.

Leblanc a écopé d'une amende de 1000 $ et perdu son permis de conduire. L’adolescente, Anakyme Brousseau, elle, n’a plus de parents.

L'orpheline a accordé une entrevue exclusive à notre collègue, la chroniqueuse aux affaires judiciaires du 98,5 FM, Marie-Laurence Delainey.

0:00
14:51

 «J’ai quand même perdu les deux personnes que j’aimais le plus. Réapprendre à faire confiance à quelqu’un sans avoir peur de le perdre, ça va être le plus gros chemin de ma vie.»

«C'est la faute à personne», lui dit le juge

L'adolescente de 13 ans accompagnait ses parents en novembre 2016 quand la collision fatale s'est produite. «Selon moi, ma vie était finie», a-t-elle raconté à la chroniqueuse du 98,5 FM.

Depuis le drame, elle demeure chez sa tante Eloise Fortin.

La famille, qui ne sait pas si la Couronne ira en appel, n'en revient toujours pas du verdict d'autant plus que le juge, en s'adressant à l'adolescente orpheline, lui a dit que «dans ce cas-là, c'est la faute à personne».

«Qu’est-ce qu’on a à comprendre là-dedans? Qu’est-ce qu’elle a à comprendre là-dedans? Elle m’a déjà demandé: Mamie, dis-moi pourquoi mes parents sont morts si jeunes, j’ai encore besoin d’eux. J’en n'avais pas de réponse.»

Vous aimerez aussi

Plus avec Marie-Laurence Delainey

Chronique judiciaire de Marie-Laurence Delainey
Un enfant victime d'une agression sexuelle impliquant une enseignante.
Des coups de feu à Dorval | Une saisie majeure de diverses drogues dans les Laurentides.
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En ondes jusqu’à 18:30
En direct
75