Aller au contenu
Grand colloque

«On veut mieux documenter et avoir un portrait plus fiable de cette violence»

«On veut mieux documenter et avoir un portrait plus fiable de cette violence»
Bernard Drainville / La Presse Canadienne

Les événements violents dans les écoles font de plus en plus la manchette. En cette journée de mobilisation sur la prévention de la violence et de l'intimidation dans les écoles, un grand colloque s’est tenu vendredi dans la Capitale-Nationale avec des acteurs du milieu de l’éducation. Or, certains intervenants ont déploré que cette rencontre se tienne à huis clos.

Plus de 300 intervenants dans le réseau scolaire étaient présents à l'événement. Quelles solutions seront retenues à la suite de ce colloque?

Concrètement, en quoi ce colloque va-t-il changer la situation dans les écoles? 


Écoutez l'entrevue de Bernard Drainville, ministre de l'Éducation au micro d'Élisabeth Crête sur la tenue de cet événement. 

«Il va y avoir des formations sur l'intimidation et la violence, des formations pour les élèves, des formations aussi pour le personnel enseignant, puis le personnel scolaire. Parce qu'à un moment donné, si on veut prévenir la violence et l'intimidation, il faut prendre le temps de réfléchir sur les raisons pour lesquelles il y a de la violence et de l'intimidation. Comment est-ce qu'on peut s'y prendre pour mieux gérer nos émotions, mieux gérer nos comportements? Et on veut mieux documenter et avoir un portrait plus fiable de cette violence.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

«On dirait qu'on pardonne un peu tout à Christian Dubé»-Antonine Yaccarini
Quels sont les pires comportements des clients dans les restaurants ?
Société distincte : «Une série qui navigue entre le réel et le surréel»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00