Aller au contenu
L'Europe demande à Apple plus de flexibilité

Vers la fin du monopole du lucratif «App Store»?

Vers la fin du monopole du lucratif «App Store»?
Une femme utilise un Iphone / Mark Wilkinson/iStock / Getty Images Plus

De plus en plus de pays en Europe et ailleurs mettent en place des législations qui menacent le monopole du lucratif «App Store» d’Apple et encouragent les pratiques concurrentielles. Qu’est-ce que ces changements signifient concrètement pour les utilisateurs?

Écoutez Alain McKenna, animateur du balado «Une tasse de Tech» sur les ondes du 98.5 et journaliste spécialisé en technologie pour Le Devoir, en discuter avec l'animateur Paul Arcand. 

C'est une bataille que mène l'Europe depuis un certain temps contre le géant Apple.

«Ce qu'on essaie de faire du côté de l'Europe, ça ressemble à ce que la plateforme Android permet de faire, dit Alain McKenna. C'est-à-dire qu'on a l'espèce de boutique d'applications de Google sur Android comme on a l'AppStore sur les iPhones, sur iPad et ailleurs, mais on peut aussi installer des applications sur son téléphone qui ne sont pas nécessairement fournies par cette boutique d'applications, qu'on les trouve sur un site web, sur Internet ou ailleurs.»

«L'Europe, ce qu'elle fait, c'est qu'elle va un peu plus loin. Elle demande à Apple de laisser les applications facturer des frais d'abonnement, par exemple dans leur application, sans prendre de commission.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Un nouvel outil d'IA pour META
«Le premier ministre n'aura pas de plan pour le logement» -Luc Ferrandez
126 personnes victimes d'une fraude «grand-parents»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 03:00