Aller au contenu
Réserve d'intervention d'urgence

«On ne peut pas entreprendre la prochaine saison sans avoir un portrait global»

«On ne peut pas entreprendre la prochaine saison sans avoir un portrait global»
François Bonnardel, ministre de la Sécurité publique / Jacques Boissinot / La Presse Canadienne

Le ministre de la Sécurité publique, François Bonnardel a présenté mercredi son projet de loi 50 pour constituer une «réserve d'intervention d'urgence» capable de soutenir les autorités en cas de catastrophe naturelle.

Il souhaite ainsi améliorer la gestion des sinistres après les inondations et les feux de forêt qui ont causé des dégâts inouïs l'an dernier.

Au micro de Paul Arcand jeudi matin, le ministre soutient que l'objectif de ramener les équipes d'urgence sous la Sécurité publique, plutôt qu'au ministère de l'Environnement, se veut une façon de prioriser la protection de la vie et de nos infrastructures pour l'avenir.

Il rappelle qu'il souhaite que les municipalités puissent avoir une idée de l'ensemble des produits chimiques et des produits dangereux qui se retrouvent dans les usines et dans les entreprises sur leur territoire. Le ministre soutient d'ailleurs qu'en ce moment, il n'a pas un portrait clair des réalités entourant ces «générateurs de risques».

«On ne peut pas entreprendre la prochaine saison sans avoir un portrait global. [...] Ça ne peut pas nous exploser aux visages et qu'on se demande alors qu'est-ce que ça faisait là.»

Sans vouloir entrer dans les détails quant aux budgets précis, il souligne qu'il veut augmenter les capacités d'action et les ressources des organismes comme la SOPFEU.

On revient aussi sur la nécessité pour les municipalités et pour le ministère d'avoir en place des plans d'urgence prêts à être implantés.

On aborde aussi la nécessité que la population se prépare en tout temps à tenir pendant 72 heures en situation d'urgence, avant que puisse faire appel à des soutiens externes comme la Croix-Rouge par exemple.

Revenant sur les propos de certains complotistes qui relancent l'épouvantail du contrôle gouvernemental avec ce projet de loi, le ministre souligne que son objectif avec cette mesure est de sauver des vies et des communautés en cas d'urgence et qu'il le fait de bonne foi.

On revient aussi sur l'escouade spécialisée que le SPVM souhaite remettre sur pieds concernant le vol de véhicules.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Rolling Stone dévoile son top 200 des plus grandes chansons country
«Le virage numérique de la SAAQ s'apparente à un accident de char»
Itinérance: «On demande à la police d'escorter les enfants d'un CPE»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00