Aller au contenu
200 millions de dollars sur cinq ans

Soins en RPA: «Une solution intéressante, mais totalement insuffisante»

Soins en RPA: «Une solution intéressante, mais totalement insuffisante»
La commission Normandeau-Ferrandez / Cogeco Média

La solution du gouvernement du Québec de financer les soins en RPA sera-t-elle suffisante pour freiner la fermeture des nombreuses résidences pour aînés?

Voilà la question sur laquelle se penchent les commissaires Nathalie Normandeau et Luc Ferrandez mercredi au micro de Paul Arcand.

Pour Nathalie, il serait surprenant que cette seule mesure empêche d'autres fermetures.

«D'ailleurs, je m'étonne que cette somme, qui était annoncée dans le budget, qu'on ait pris presque une année avant de la dépenser. [...] on va donner de l'oxygène aux RPA parce qu'on estime que cette mesure va rapporter autour de 20 000$ par année, par résident. [...] c'est une solution intéressante, mais totalement insuffisante pour faire face au phénomène auquel on est malheureusement confronté.»

Pour Luc, c'est tout de même une solution intéressante, même si elle est nettement insuffisante.

«C'est une bonne idée parce que c'est une allocation personnalisée, donc c'est la même grille de mesure partout au Québec. On va mesurer le besoin de soins, puis en fonction du besoin de soins, on va donner plus ou moins d'argent. Donc ça, c'est important, c'est pas juste un chèque qu'on envoie.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Loi 31: «c’est dangereux, mais c’est une avancée» -Luc Ferrandez
La Québécoise Louise Blouin a perdu son luxueux domaine situé dans les Hamptons
Le cinéma français dans la tourmente du mouvement #Meetoo

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00