Aller au contenu
Anatomie d'une chute

«Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde» -Catherine Brisson

«Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde» -Catherine Brisson
Les chroniques culturelles de Catherine / Cogeco Média

La chroniqueuse Catherine Brisson présente le film Anatomie d'une chute, au cinéma depuis peu, à l'occasion de ses suggestions télévisuelles de la semaine. 

«Il va retrouver son père qui est allongé par terre à l'extérieur, couvert de sang. Il est décédé. Alors qu'est-ce qui s'est passé? Est-ce que c'est un suicide ou encore un meurtre? Parce que la seule personne qui était à l'intérieur de la maison, c'est Sandra. Mais comme la musique était tellement forte, elle dit n'avoir rien entendu. Alors là commencent les procédures judiciaires. Sandra est accusée du meurtre de son mari et là, c'est toute leur vie qui va être décortiquée au procès», raconte la chroniqueuse. 

Écoutez-la présenter un résumé intégral de ce film qui a remporté la palme d'or du Festival de Cannes, «durant lequel elle ne s'est pas ennuyée une seconde»...

Autres suggestions : 

  • Série sur Noovo inspirez, expirez...
  • Sur Vrai : Comment devenir un gourou...
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Ron Fournier offre des conseils pour vos prochains voyages...
«On n'envoie pas de mise en demeure parce qu'on manque de lits»
Au téléphone, la fin probable du «Oui, allô?»...

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00