Aller au contenu
Pourquoi Isaac Brouillard-Lessard était libre?

«Est-ce qu’il a été libéré contre l’avis médical?» -Dr Gilles Chamberland

«Est-ce qu’il a été libéré contre l’avis médical?» -Dr Gilles Chamberland
Le Dr Gilles Chamberland était au micro de Paul Arcand, mercredi matin. / Cogeco Média

Dans la foulée du décès de la sergente Maureen Breau de la SQ, tuée présumément par Isaac Brouillard-Lessard, il demeure un fait troublant: pourquoi cet homme jugé violent et dangereux était en liberté?

Mercredi matin, Paul Arcand vérifie avec le Dr Gilles Chamberland si ces individus peuvent être remis en liberté malgré l’avis du médecin traitant?

«Moi, la question que j’aimerais savoir, disait le Dr Chamberland c'est : Est-ce qu’il a été libéré contre l’avis médical? C’était quoi l’opinion du psychiatre?»

«C'est important ce que vous dites. On libère des gens contre l'avis du médecin? 

«Oui, parce que l’avis du médecin, ça reste un avis, c’est quand même les juges qui vont décider.»

Plusieurs antécédents criminels

Isaac Brouillard-Lessard, 35 ans, avait plusieurs antécédents criminels.

Il représentait « un risque important pour la sécurité du public » considérant son état mental. C’est ce qu’on peut lire dans une décision de la Commission d’examen des troubles mentaux rendue il y a environ un an. 

Il a déjà reçu cinq verdicts de non-culpabilité pour cause de troubles mentaux depuis 2014. On parle de diverses accusations, dont voies de fait et menaces de mort. Il a donc pu retrouver sa liberté à la suite de ces diverses accusations.

Suivi devant la Commission d’examen des troubles mentaux

Il faisait néanmoins l’objet d’un suivi devant la Commission d’examen des troubles mentaux. Elle a considéré que le risque était contrôlé si l’homme bénéficiait d’un encadrement.


Écoutez la chroniqueuse du 98.5, Bénédicte Lebel, et le Dr Gilles Chamberland psychiatre à l'Institut Philippe-Pinel, à l'Émission de Paul Arcand, mercredi.


Des diagnostics probants

sLes diagnostics: un trouble schizo-affectif, un trouble lié à l’usage des amphétamines et un trouble lié à l’usage du cannabis.

Isaac Brouillard-Lessard banalise les faits en lien avec son suivi psychiatrique. En fait, il ne reconnaît pas sa maladie mentale.

Il avait aussi plaidé coupable en avril 2022 à des accusations de voies de fait. 

Rappelons que cet homme a été abattu par des policiers lundi soir à Louiseville après avoir tué la sergente de la Sûreté du Québec, Maureen Breau. La tragédie s’est déroulée lors d’une intervention. 

Lorsqu’il a commis l’acte, il était en probation.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Moralement, on ne peut pas donner une contribution de cette valeur»
Numéro sur les problèmes érectiles: «On me dit souvent merci d'en parler»
«On se ramasse dans un capharnaüm bureaucratique» - Anthony Chiasson

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En direct
En ondes jusqu’à 03:00