Aller au contenu
Usine de batteries de Volkswagen

Le Québec n'avait pas les moyens énergétiques nécessaires, selon Fitzgibbon

Le Québec n'avait pas les moyens énergétiques nécessaires, selon Fitzgibbon
Une partie de l'édifice du siège social de Volkswagen à Wolfsburg, Gen Allemagne. / AP Photo/Martin Meissner

Pierre Fitzgibbon continue de s'attirer les critiques au sujet de ses relations avec des entrepreneurs et sur sa gestion de l’énergie et de l’économie au Québec.

Il y a quelques jours, le Québec a perdu l’investissement de Volkswagen au profit de l’Ontario parce qu’il n’avait pas les capacités énergétiques suffisantes pour accueillir une grande usine de batteries.

Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, explique notamment que le gouvernement Legault a dû renoncer au projet de Volkswagen en raison du manque d’électricité.

L’Ontario fournira de l’électricité au constructeur automobile grâce à une énergie fabriquée à partir du gaz naturel. 

L'entreprise allemande a confirmé la semaine dernière qu’elle a choisi St. Thomas, en Ontario, pour établir sa première usine de batterie à l’extérieur de l’Europe. L’investissement est de plusieurs milliards de dollars. Entre 4000 et 6000 emplois seront créés.

«Il était impossible de construire [dans un délai acceptable] une ligne de transmission pour amener toute l'énergie nécessaire sur le site de Wolkswagen (au Québec). Il aurait fallu que le ministre de l'Économie, en 2019, indique que le Québec avait besoin de 800 mégawatts d'énergie...» 

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Je suis vraiment fier d'avoir porté le même chandail que toi» -Martin McGuire
«Jamais je n'aurais cru faire de la radio avec Paul Arcand» -Nathalie Normandeau
Le mot de la fin de Paul Arcand: «Je vais continuer de m'indigner...»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En direct
En ondes jusqu’à 03:00