Aller au contenu

Le CF Montréal a le vent dans les voiles

Le CF Montréal a le vent dans les voiles
Le joueur du CF Montréal, Ariel Lassiter (à gauche) / La Presse Canadienne

En quelques semaines, le CF Montréal est passé du statut d’équipe médiocre à celui de club le plus performant de la MLS. 

Après un début de saison catastrophique, les hommes de Hernan Losada viennent d’amasser quatre victoires de suite, toutes compétitions confondues.

La transaction qui a emmené Bryce Duke et Ariel Lassiter à Montréal a eu l’effet d’un électrochoc sur la formation montréalaise. Les deux nouveaux venus ont permis à l’entraîneur de régler deux problèmes majeurs dans l’alignement partant.

Depuis ce temps, la défensive s’est replacée, multipliant les jeux blancs.

D’autres joueurs se sont aussi imposés, dont Aaron Herrera qui ressemble enfin au joueur que l’équipe pensait avoir acquis du Real Salt Lake. Sans oublier les Québécois Mathieu Choinière et Jonathan Sirois, qui s’avèrent parmi les meilleurs de leur équipe depuis quelques semaines.

Le retour des blessés

Romell Quioto a beaucoup manqué au CF Montréal. Son retour au jeu samedi l’a prouvé. L’équipe a marqué ses deux buts dans les 5 minutes qui ont suivi son entrée, à la 60e minute. Il a immédiatement changé la dynamique de son équipe. En santé, Quioto est une constante menace pour l’adversaire.

Samedi, il a marqué son 34e but depuis son arrivée en MLS, le plaçant à égalité avec Marco Di Vaio, au deuxième rang de l’histoire du club en MLS.

Lassi Lappalainen a aussi effectué un retour au jeu samedi, lui qui pourrait désormais évoluer comme ailier ou comme piston droit. Une décision sage de l’entraîneur qui a expliqué ne pas aimer utiliser des joueurs sur leur mauvais pied.

Le milieu de terrain Matko Miljevic sera enfin habillé ce mardi soir à Toronto. 

Quant à James Pantemis, il reviendra probablement au jeu samedi soir, selon Losada. L’entraîneur aura finalement quelques options de plus à sa disposition.

Deux matchs consécutifs face à Toronto

Ce soir, c’est en championnat canadien que compétitionnera l’Impact de Montréal. La formation affrontera son ennemi juré, le Toronto FC. 

Qui dit TFC dit aussi vedettes italiennes, comme Federico Bernardeschi et Lorenzo Insigne. 

Le défenseur montréalais Joel Waterman admet que Lorenzo Insigne est un joueur très efficace: «On ne doit pas lui donner d’espace; on doit jouer physique avec lui. Il doit sentir notre présence, sinon ce sera difficile de l’arrêter. On parle ici d’un joueur de grande expérience internationale.»

Le gagnant de ce duel passera en demi-finale du tournoi. 

Mentionnons que les deux vieux rivaux croiseront à nouveau le fer dès samedi soir au Stade Saputo. Cette fois dans le cadre de la saison régulière de la MLS.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00