Aller au contenu
Sept buts accordés en première

Les Canadiens écrasés 9-5 par les Panthers

Les Canadiens écrasés 9-5 par les Panthers
Les Canadiens ont été humiliés par les Panthers en Floride. / Joel Auerbach/Getty Imges
0:00
30:15

Comme le veut une expression consacrée, le ciel est tombé sur la tête des Canadiens de Montréal, jeudi, à Sunrise.

Victime de sept buts (!) en première période, le Tricolore s’est logiquement incliné 9-4 contre les Panthers de la Floride au terme d’un match ou la défensive des Canadiens et leurs gardiens ont manqué à l'appel.

En dépit des ratés du jeu d’ensemble en général et de la brigade défensive en particulier, Samuel Montembeault et Jake Allen méritent leur part de blâme.

Ils ont été de passables à pitoyables dans cette rencontre digne d’un mauvais vaudeville. Au moins, Montembeault a fait amende honorable quand Martin St-Louis l'a ramené devant le filet tellement Allen était incapable de stopper quoique ce soit.

Mike Matheson (7e), Anthony Richard (3e), Michael Pezzetta (6e), Rafaël Harvey-Pinard (9e) et Rem Pitlick (5e), ce dernier, en avantage d’un homme, ont touché la cible pour les Canadiens (27-36-6, 60 points). Montembeault – qui était le partant – et Allen ont fait face à 42 tirs.

Les Canadiens n'avaient pas été impliqués dans une période de 10 buts depuis un match au Forum de Montréal contre les Sabres de Buffalo, le 26 octobre 1982, lors d'une rencontre qui s'était terminée 7-7.

Carter Verhaeghe (33e, 34e), Aaron Ekbald (11e, 12e), Colin White (8e), Gustav Forsling (9e), Ryan Lomberg (10e), Sam Reinhart (4e) et Matthew Tkachuk (31e) ont inscrit les buts des Panthers (34-27-7, 75 points). Sergei Bobrovsky – qui a accordé trois buts lors des trois premiers tirs des Canadiens – a bouclé le match avec 25 arrêts.

Même les officiels n’ont pas été très solides dans ce match qui ne passera pas dans les annales, sinon pour prolonger la disette des Canadiens à Sunrise depuis 2019.

16 secondes...

Un bon nombre de spectateurs n'avaient pas encore pris place à leur siège lorsque Mike Matheson a ouvert la marque après seulement 16 secondes de jeu.

Mais les Panthers ont répliqu. presque aussitôt, lorsqu'un caffouillage dans la zone des Canadiens a permis à Colin White de créer l'égalité à 2:43.

Et ça s'est poursuivi, vu que Carter Verhaeghe a lancé les siens en avant à 3:17. Trois buts en 3 minutes et une secondes...

Mais ce n'était pas terminé. Anthony Richard a permis au Tricolore de revenir à la marque avec son troisième but de la saison.

En fait, ce n'était vraiment pas terminé. Ça ne faisait que commencer...

À 6:03, c'est Gustav Forlsing qui a relancé les Panthers. Les spectateurs en ont pour leur argent et la soirée de travail de Samuel Montembeault était déjà terminée.

Tout allait tellement bien pour les attaquants que même une rondelle sautillante a trouvé le moyen de se frayer un chemin derrière Sergei Bobrovsky. Ce dernier n'avait pas fait un seul arrêt dans le match à ce moment, mais il avait déjà accordé trois buts. Celui-là, à Michael Pezzetta.

Six buts en 8 minutes et 18 secondes. Qui dit mieux?

Sept buts en 9 minutes et 9 secondes, peut-être?

C'est ce qui s.est produit lorsque Aaron Ekland a fait mouche à la suite d'une autre succession d'erreurs défensives du Tricolore. 

Le total de buts est passé à l'équivalent d'un touché de football avec une transformation de deux points quand Ryan Lomberg a apporté son grain de ciel à cette déferlante de buts: 5-3 Panthers en 10:33.

Et les Panthers ont ajouté un 6e but au moment où les Canadiens ont écopé d'une pénalité à retardement. Allen aurait dû arrêter ce tir de Sam Reinhart qui a touché la cible à 12:22.

Le massacre s'est poursuivi avec le deuxième but de la rencontre de Verhaeghe à 13:18. Dix buts en un peu plus de 13 minutes de jeu!

La première s'est terminé sur la marque de 7-3 pour l'équipe locale. Les Panthers ont inscrit leurs sept buts à l'aide de 18 tirs, tandis que le Tricolore a fait mouche trois fois avec 6 lancers.

0:00
7:39

Les Canadiens ont inscrit un quatrième but dans ce match de fou en début de période médiane, lorsque Rafaël Harvey-Pinard s'est offert une déviation, à 2:26.

Mais les Panthers ont repris quatre buts d'avance à 5:31 lors du deuxième but de la rencontre de Ekbland, étonnamment, le premier en avantage numérique dans cette rencontre.

En fait, cinq buts d'avance, quand Matthew Thachuck a marqué à son tour, à 7:33. Martin St-Louis a ensuite retiré Allen et il a renvoyé Montembeault dans le match.

0:00
7:43

Les buts se sont faits plus rares au troisième tiers, mais Rem Pitlick en a ajouté un pour les Canadiens lors d'un avantage numérique, à 5:47.

Frappé solidement plus souvent qu'à son tour dans cette rencontre, Kaiden Guhle a retraité au vestaire avec un peu plus de sept minutes de jeu à faire à la période.

Il est heureusement revenu avant la fin de ce match que les Canadiens vont vouloir oublier au plus vite.

0:00
4:02
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Martin McGuire

Les Oilers sont arrivés à maturité
Martin McGuire et l'intensité des séries
«Nous avons confiance d'être en mesure de repêcher un bon joueur» -Kent Hughes
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 07:00