Aller au contenu
Assaut de manifestants sur des bâtiments officiels

Brésil: «Cette émeute rappelle les événements du Capitole américain»

Brésil: «Cette émeute rappelle les événements du Capitole américain»
Des centaines de manifestants devant le palais présidentiel à Brasília, dimanche. / Photo: AP/Eraldo Peres
0:00
10:41
0:00
11:17

Des centaines d'émeutiers, insatisfaits de la défaite de l'ex-président d'extrême droite, Jair Bolsonaro, ont pris d’assaut dimanche plusieurs bâtiments officiels à Brasília.

Le nouveau chef d'État, Luiz Inacio Lula da Silva, est seulement président depuis le 1er janvier.

Après un chaos qui a duré plusieurs heures, les forces de l’ordre ont repris le contrôle du palais présidentiel, du Congrès et de la Cour suprême qui ont été envahis par ces manifestants qui ne digèrent pas la prise du pouvoir par Lula.

«Cette capitale est presque une ville artificielle, qui avait été construite au milieu de la jungle. Les édifices gouvernementaux sont tous réunis au milieu d’une grande place. C’est une manifestation très symbolique parce qu’on s’est attaqué aux trois piliers du pouvoir. Puisque les partisans de l'ex-président d'extrême droite, Jair Bolsonaro, avaient promis de réagir, pourquoi les forces de l’ordre ont-elles été surprises comme ça? Le contexte de cette émeute est frappant. Il rappelle l'invasion du Capitole de Washington, il y a deux ans. Ça rappelle les événements survenus après l’inauguration de Joe Biden à la présidence en janvier 2021. C’est grave. Le Brésil est divisé.»

Selon l’Agence France-Presse, les autorités brésiliennes ont commencé lundi à évaluer les énormes dégâts sur les trois bâtiements, au lendemain de l'assaut des partisans de Bolsonaro.

L’actuel président de gauche a inspecté les édifices saccagés à son retour dans la capitale dimanche soir.

Écoutez l'intégralité des propos du chroniqueur, qui aborde aussi l’élection du président de la Chambre des représentants aux États-Unis, après 15 scrutins. Il traite également de la guerre en Ukraine.

Écoutez aussi le journaliste au Brésil, Serge Boire, qui parle avec Luc Ferrandez des centaines de partisans qui ont pris d’assaut les lieux de pouvoir.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Paul Arcand

«Derrière les faits divers, ce sont pour moi des faits de société»
«Il faut avoir la capacité de s'indigner»- Paul Arcand
«Il faut que tu restes le même gars que tu es» -Paul Arcand
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00