Aller au contenu
En dépit du revers en prolongation

«J'ai aimé comment on a géré nos émotions» -Martin St-Louis

«J'ai aimé comment on a géré nos émotions» -Martin St-Louis
/ Jeff Vinnick/Getty Images
0:00
17:21

Le résultat, indiscutablement, était décevant. Mais comme il l’a fait si souvent cette saison, l’entraîneur Martin St-Louis préférait voir le verre à moitié plein qu’à moitié vide au terme du revers de 7-6 en prolongation contre les Canucks de Vancouver.

« C’est un match pas mal bizarre, parce qu’on aurait pu perdre 2-0 en partant. Sam nous a permis de rester dans le match, et là, on mène 4-0. 

« Ce n’est pas facile de jouer contre des équipes quand tu mènes 4-0, parce qu’elles vont souvent « tricher » plus. J’ai bien aimé notre deuxième… On aurait pu être à 5, 6-0 en deuxième et on n’a pas été capable de marquer de 5e but. Et on s’est fait pogner en fin de deuxième…

« Un mauvais bond, c’est sûr, en arrière du filet... Un défenseur qui tombe… On n’est pas capables de changer nos défenseurs. En troisième… C’était tough, la troisième. De ce côté-là, quand ils marquent trois buts de même… Mais j’ai aimé la bataille des boys et c’était un match assez contraignant, émotionnellement. »

C’est d’ailleurs pour cette saison que St-Louis a demandé un temps d’arrêt avec 11 minutes à faire dans la troisième période, lorsque les Canadiens étaient en déficit de 5-4.

Et ils ont comblé l’écart.

« C’est plate, mais pour moi, il y a tellement plus de positif que de négatif dans ce match. Le résultat est négatif, mais je suis content comment on a géré les émotions de ce match-là… De continuer à jouer. »

Et, non, malgré l’avance de 4-0 perdue, St-Louis n’avait pas l’intention de briser des bâtons dans le vestiaire. Il a même ri quand un journaliste a fait ce commentaire.

« On est sorti du temps d’arrêt et on a continué à jouer ce match. La leçon, c’est qu’il n’y a jamais un jeu, une action qui peut, peut-être, ne pas faire la différence. Tous les jeux ont une importante valeur.

« Au plan émotif, c’est plate. Tu mènes 4-0, tu te sens super bien. Quand j’ai demandé le temps d’arrêt, c’était pour gérer les émotions. La réalité c’est ce qu’on fait à partir de ce moment. »

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

0:00
11:09

Plus avec Martin McGuire

«Ma première étoile, c'est Paul Maurice» -Dany Dubé
Les Oilers sont arrivés à maturité
Stamkos et le Lightning: «Je pense que c'est terminé» -Martin McGuire
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 4:30 AM