Aller au contenu
D'un capitaine à un autre

«Suzuki est vraiment surprenant» -Guy Carbonneau

«Suzuki est vraiment surprenant» -Guy Carbonneau
Nick Suzuki
François Lacasse NHLI/Getty Images

Nick Suzuki, le jeune capitaine des Canadiens de Montréal, connaît un début de saison du tonnerre.

En 18 matchs, il a récolté 23 points. S’il n’est pas blessé et s'il poursuit à ce rythme, une saison de plus de 100 points est à sa portée, ce qu’on a pas vu depuis Mats Naslund. Une éternité...

Quoi de mieux que d’avoir sous la main deux anciens capitaines des Canadiens pour commenter l’apport du plus récent? 

« Il est vraiment surprenant, assure Guy Carbonneau. On savait qu’il avait un talent. On l’a vu dès le début. On n’a pas encore vu le plafond avec lui.

« On sait que Nick Suzuki est bon. On ne sait pas jusqu’où il est capable de se rendre. Il a une vision extraordinaire… C’est un joueur qui ne semble pas être affecté qu’il connaisse un bon ou un mauvais match. »

« Quand il a été nommé capitaine, je n’ai pas vu de changement dans sa personnalité », souligne Vincent Damphousse.

«Il est terre-à-terre. Il reste la tête froide. Ce que j’aime cette année, c’est qu’il n’y a pas de longue séquence où il ne performe pas et où il ne produit pas.

« Ça, c’est important. Si tu veux avoir 80, 85, 90 points, il ne faut pas que tes séquences léthargiques ne soient trop longues. Il faut que tu sois constant. Et jusqu’à maintenant, ni Suzuki et (Cole) Caufield le démontrent. »

0:00
10:13

Pour sa part, Serge Savard estime que la nouvelle direction va dans la bonne direction.

« Sous l’ère de Bergevin, l’atmosphère et l’équipe s’étaient tellement dégradées que ce qui arrive avec une nouvelle organisation, c’est juste le bienvenu. »

Beau joueur, le «Séanteur» estime que la nouvelle administration bâti sur une partie de l'héritage de Bergevin.

« Je ne suis pas un fan de Bergevin, mais les trois bons joueurs du Canadien, c’est sous son ère. Quand je suis arrivé comme géran, Rick Green était là, Bob Gainey était là, Larrry Robinson était là. On a bâti autour de ces gars-là. »

Savard note que « Guy Lafleur a été un grand joueur d'équipe. Jean Béliveau a été un grand joueur d'équipe » et que les jeunes que sont Suzuki et Cauflied semble avoir la même attitude, élément essentiel à la conquête de la coupe Stanley.

Vous aimerez aussi

Plus avec Mario Langlois

La tribune téléphonique avec Pierre Gervais et Mario Langlois
McDavid, Datsyuk, Draisaitl: les meilleurs selon Antoine Roussel
Vétérans du CH: «Personne n'est indispensable» -Maxim Lapierre
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75