Aller au contenu
Une campagne qui soulève les critiques

Les boules et la bœuf: une publicité de mauvais goût?

Les boules et la bœuf: une publicité de mauvais goût?

Le restaurant La Belle et La Bœuf a suscité de nombreuses réactions avec un jeu de mots dans sa nouvelle campagne de publicité. Au micro de Luc Ferrandez, Marie-Ève Tremblay discute de cette annonce d’un burger dont une partie des profits de ventes iraient à la Fondation Cancer du sein du Québec.

«L’image qu’on voit qui est sur les affiches de panneaux d’autobus c’est: «Tout le mois d'octobre, Fuck cancer. » Ils ont utilisé la boucle rose, symbole du cancer du sein, pour faire les lettres «C» et «K». Et il y a un pain rose avec deux boulettes à l’intérieur, et là ont peut lire: Les boules et la bœuf.»

La chroniqueuse souligne que malgré les nombreuses réactions, pour la plupart négatives, le restaurant La belle et La boeuf a sans doute souhaité attiré un certain publique avec ce style de publicité.

Elle est toutefois d'avis qu'avec une formule telle que «Les Belles et la boeuf», le message aurait été plus efficace que de «tomber dans un concept de boules et de totons». Écoutez le point de vue de la présidente de la Fondation Cancer du sein du Québec sur ce sujet controversé...

Vous aimerez aussi

Plus avec Luc Ferrandez

La sextorsion frapperait de plus en plus les jeunes garçons
Caméras portatives des policiers: quelles sont les 16 recommandations?
Le compostage est en baisse à Montréal
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En ondes jusqu’à 07:00
En direct
75