Aller au contenu
Atomwaffen Division

Un groupe néonazi en activité au Québec

Un groupe néonazi en activité au Québec
Getty Images

La perquisition effectuée par le groupe tactique de la GRC dans le village de Saint-Ferdinand à la mi-juin a permis de révéler les activités d'un groupe terroriste néonazi au Québec.

Selon une enquête de La Presse, le groupe Atomwaffen Division a tenu sur place des camps d’entraînement paramilitaires.

Au micro de Philippe Cantin, le journaliste Tristan Péloquin explique que les membres d’Atomwaffen désignent ces camps comme étant les « camps de la haine ». Plusieurs d’entre eux se sont déroulés aux États-Unis de 2016 à 2019.

« Ce que je comprends, c’est que c’est une enquête probablement pilotée par le FBI, parce que ça fait longtemps que Atomwaffen est dans la mire des autorités américaines, dit-il. C’est un groupe extrêmement violent qui a été lié à cinq homicides aux États-Unis.

« Le but de ce groupe-là, qu’on appelle « accélérationniste » dans la mouvance d’extrême-droite… Les accélérationnistes veulent créer une guerre civile avec des armes à feu pour provoquer l’effondrement du gouvernement et établir un gouvernement autoritaire. »

On estime que le groupe compte environ 80 membres au Québec, selon Tristan Péloquin.

On l’écoute…

 

Vous aimerez aussi

Plus avec Philippe Cantin

«PSPP est quelqu'un de passionnant à écouter» -Philippe Cantin
Analyse du débat des chefs jeudi soir
Comment ont évolué les élections au fil des ans?
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En ondes jusqu’à 10:00
En direct
75