Aller au contenu
Tourisme: le Grand Prix et Osheaga font le plein

«On va avoir un été au-delà de nos espérances»

«On va avoir un été au-delà de nos espérances»
Dan Istitene/Getty Images

Après les deux pires années de l’histoire du tourisme à Montréal, la cuvée 2022 s’annonce pleine de promesses.

Pas moins de 97 % des chambres disponibles lors du week-end du Grand Prix de Formule 1, en juin, sont déjà réservées. Le festival Osheaga? Nous en sommes déjà à 89 % Le Festival international de jazz de Montréal? Le plateau de 85 % est atteint.

Yves Lalumière, le président directeur général de l’Office des congrès et du tourisme du Grand Montréal. 

« Le tourisme est une économie puissante pour les commerçants de Montréal. »

Outre les grands rendez-vous cités plus haut, peut-on s’attendre, globalement, à une saison satisfaisante?

« Nos prévisions sont habituellement à point, parce que l’industrie du tourisme, ce sont des réservations à l’avance. Et là, c’est le revenge travel. Les gens ont décidé de revoyager maintenant que les barrières se sont effondrées. On prévoit au moins 70 % de taux d’occupation. »

Outre les festivals – une centaine -, il y a aussi le congrès mondial sur le SIDA, le repêchage de la Ligue nationale de hockey, 250 réunions d’affaires, etc.

«Ça fait en sorte qu’on va avoir un été au-delà de nos espérances. On pensait à 52, 53 % (d’occupation) et là, on est rendus à 70 % de base. »

Vous aimerez aussi

Plus avec Bernard Drainville

CNN recommande fortement aux touristes de venir à Montréal
La pêche est de plus en plus populaire au Québec
Une dame de Rimouski se ramasse avec un «dindon volant» dans son salon!
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En ondes jusqu’à 18:00
En direct
75