Aller au contenu
Tourisme: le Grand Prix et Osheaga font le plein

«On va avoir un été au-delà de nos espérances»

«On va avoir un été au-delà de nos espérances»
Dan Istitene/Getty Images

Après les deux pires années de l’histoire du tourisme à Montréal, la cuvée 2022 s’annonce pleine de promesses.

Pas moins de 97 % des chambres disponibles lors du week-end du Grand Prix de Formule 1, en juin, sont déjà réservées. Le festival Osheaga? Nous en sommes déjà à 89 % Le Festival international de jazz de Montréal? Le plateau de 85 % est atteint.

Yves Lalumière, le président directeur général de l’Office des congrès et du tourisme du Grand Montréal. 

« Le tourisme est une économie puissante pour les commerçants de Montréal. »

Outre les grands rendez-vous cités plus haut, peut-on s’attendre, globalement, à une saison satisfaisante?

« Nos prévisions sont habituellement à point, parce que l’industrie du tourisme, ce sont des réservations à l’avance. Et là, c’est le revenge travel. Les gens ont décidé de revoyager maintenant que les barrières se sont effondrées. On prévoit au moins 70 % de taux d’occupation. »

Outre les festivals – une centaine -, il y a aussi le congrès mondial sur le SIDA, le repêchage de la Ligue nationale de hockey, 250 réunions d’affaires, etc.

«Ça fait en sorte qu’on va avoir un été au-delà de nos espérances. On pensait à 52, 53 % (d’occupation) et là, on est rendus à 70 % de base. »

Vous aimerez aussi

Plus avec Bernard Drainville

Le programme de vols régionaux à tarif fixe commence mercredi
Une dame de Rimouski se ramasse avec un «dindon volant» dans son salon!
La pêche est de plus en plus populaire au Québec
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En ondes jusqu’à 10:00
En direct
75