Aller au contenu
Harcèlement au sein de Natation artistique Canada

«Je me suis dit que je ne voulais plus faire affaire avec cette organisation»

«Je me suis dit que je ne voulais plus faire affaire avec cette organisation»
/ Photo: kristoffe/iStock/Getty Images

Voici le témoignage troublant d'une adolescente qui affirme avoir subi du harcèlement lorsqu'elle était membre de l'équipe Natation artistique Canada. À 17 ans, Meghean Lapierre ne pouvait se joindre à la demande d'action collective déposée mardi contre l'organisme.

Dès son arrivée au sein de l’équipe nationale 13-15 ans de Natation artistique Canada, elle a senti qu'«on n'y prenait pas soin des athlètes».

0:00
13:41

«Pendant les essais de l’équipe, j’ai eu une blessure très grave. La manière dont l’organisation a géré la situation a fait en sorte qu’elle s’est aggravée. Je n’ai pas reçu l’aide médicale nécessaire au bon moment.» 

Nancy Vaillancourt, sa mère, qui participe également à la discussion, partage sa version des faits par rapport à la blessure de sa fille survenue en 2019.

«J’ai toujours eu confiance aux équipes d’entraînement. J’ai lâché prise quand elle est allée au Stade olympique se faire entraîner pour l’équipe nationale 13-15 ans. C’est d’ailleurs le seul temps où je n’aurais pas dû baisser les bras. La blessure de ma fille était sérieuse. Les reins de ma fille  ont cessé de fonctionner. Elle s’est diagnostiquée seule et s’est rendue à l’hôpital, malgré qu’on lui avait interdit dans l’équipe. La vie de ma fille était atteinte. Elle ne pouvait plus manger. Ses bras ne pouvaient déplier. Elle était extrêmement malade.»

À la suite de sa convalescence et d'une réflexion à propos du comportement des entraîneurs de l'équipe nationale, elle décidé de tirer un trait sur son aventure au sein de Natation artistique Canada.

Plus tard, je me suis dit que je ne voulais plus faire affaire avec cette organisation, qui ne prend pas soin de ses athlètes. J’ai décidé de renoncer à mon rêve, en septembre 2020.»

Le recours

Cinq anciennes nageuses artistiques dénoncent le climat toxique et les abus physiques et psychologiques dont elles ont été victimes lors de leur passage au sein de l'équipe nationale du Canada. Ces anciennes athlètes de nage synchronisée, comme on appelait cette discipline auparavant, ont d’ailleurs intenté une action collective contre leur ancienne fédération

Elles allèguent avoir été victimes d’intimidation, d’abus de toutes sortes et de harcèlement psychologique pour perdre du poids, afin d’être les plus minces possible. 

Au moins cinq entraîneurs, dont la réputée Julie Sauvé, sont pointés du doigt. 

Ce climat toxique a été en place pendant de nombreuses années. 

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Paul Arcand

«Les gens sont écœurés de la façon dont fonctionne le gouvernement»
Achat d'électroménagers: le prix est-il un indicateur de qualité?
«Louise était droite comme une flèche» -Claire Samson
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En direct
En ondes jusqu’à 03:00