Aller au contenu
Proud Boys, un groupe terroriste au Canada

«Le terrorisme, c’est aussi des Tremblay, des Thompson, des Leblanc, des Green»

«Le terrorisme, c’est aussi des Tremblay, des Thompson, des Leblanc, des Green»
0:00
6:31

Le Canada a ajouté, mercredi, 13 groupes jugés violents à sa liste des organisations terroristes. 

Parmi ces 13 organisations maintenant qualifiées de terroristes, on retrouve celle des Proud Boys. 

Les membres de ce groupe aux allégeances néofascistes étaient présents lors de l'assaut du Capitole à Washington, le 6 janvier dernier.

Le Canada est le premier pays au monde à mettre cette organisation sur sa liste de terroristes. 

Le journaliste d'enquête spécialisé notamment en sécurité nationale, Fabrice de Pierrebourg, a expliqué pourquoi les autorités en sont venues à prendre au sérieux de telles organisations. 

«Ça été non seulement l’attentat à la mosquée de Québec, mais surtout, la tuerie de masse dans les deux mosquées en Nouvelle-Zélande en 2019 qui ont fait 50 morts. C’est là que les services de renseignements se sont dit que ces groupes ont la capacité de mener des attaques semblables à celles que peuvent mener des groupes djihadistes. Ils ont la capacité d’agir de façon transnationale, d’avoir du financement. Donc, il faut des outils pour lutter contre ces mouvements»

Une nouvelle façon de voir le terrorisme

Lors de son commentaire dans l’émission de Bernard Drainville, Patrick Lagacé a applaudi la décision du gouvernement canadien.  

«Ça leur met beaucoup de bâtons dans les roues. Tu ne peux pas donner de l’argent à des œuvres de charité qui sont liées à ces groupes. Si tu t’es identifié comme un Proud Boys, les banques ne peuvent pas faire affaire avec toi. Bonne chance pour ton hypothèque ou ton prêt auto! Donc, les Proud Boys, c’est l’organisation terroriste qui compte le plus de Canadiens»

«Il y a un changement de vision sur ce qu’est le terrorisme. Depuis 20 ans, on a spontanément associé le terrorisme aux islamistes. Mais depuis quelques années, ce qu’on voit c’est à quel point la réponse des groupes suprémacistes blancs, des groupes nationalistes blancs, anti-immigration, est en train de monter. Donc, le terrorisme, c’est aussi des Tremblay, des Thompson, des Leblanc, des Green… qui disent que les immigrants devraient rester chez eux et que s’ils en croisent dans la rue, ils vont les tabasser»  

0:00
7:16

Vous aimerez aussi

Plus avec Bernard Drainville

Des aides-enseignants seront intégrés à certaines écoles l'an prochain
Vers un contrat de trois ans pour Martin St-Louis?
Une dame de Rimouski se ramasse avec un «dindon volant» dans son salon!
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les grands titres
En ondes jusqu’à 05:30
En direct
75