Aller au contenu
Surcharge administrative et fausse gratuité

Régime canadien de soins dentaires: plusieurs dentistes sont réfractaires

Régime canadien de soins dentaires: plusieurs dentistes sont réfractaires
Une cliente dans une clinique dentaire / Getty Images

Après des mois de critiques de la part des associations de dentistes à travers le pays, le gouvernement fédéral a annoncé, lundi, qu’il changerait la méthode de facturation du Régime canadien de soins dentaires. 

Dorénavant, les dentistes n’auront plus à s'inscrire auprès d’Ottawa pour accepter des patients du programme. 

Seulement 50% des dentistes canadiens ont adhéré au programme, en partie à cause de la surcharge administrative et des malentendus sur la gratuité des soins. 

Pour l'instant, le programme concerne les personnes de moins de 18 ans ou de plus de 65 ans et les gens qui sont considérés en situation de handicap. Il faut spécifier que le programme s'adresse aux personnes qui ont un revenu familial de moins de 90 000 dollars. Une franchise est à débourser, selon le revenu familial.

Pourquoi de nombreux dentistes sont-ils réfractaires à participer au régime?


Écoutez le Dr Carl Tremblay, président de l’Association des chirurgiens dentistes du Québec, qui en parle avec l'animateur Louis Lacroix. 


«Certains dentistes trouvent qu'il y a quand même une surcharge administrative [...] D'autres attendent aussi que toutes les tranches d'âge soient couvertes en 2025 et que le programme ait eu le temps de faire un premier tour de roue pour être un peu plus efficace et que ce soit plus facile à gérer dans les cliniques dentaires.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Louis Lacroix

«On veut rejoindre différents publics et un maximum de festivaliers»
«Il ne faut pas lever le pied» -Jacques Lamontagne
Fait au Québec: un minibus électrique avec une autonomie de 300 km

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:00