Aller au contenu
Gabriel Nadeau-Dubois parle du système d'éducation

«Nos écoles publiques ont été négligées pendant des décennies»

«Nos écoles publiques ont été négligées pendant des décennies»
Gabriel Nadeau-Dubois réclame le retrait des subventions du gouvernement du Québec au réseau scolaire privé. / Getty Images

Des échanges houleux ont eu lieu, mercredi au Salon bleu entre le ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, et le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois. 

M. Drainville a attaqué le chef parlementaire de QS sur le fait qu'il a fréquenté une école secondaire privée, bien qu'il réclame le retrait des subventions au réseau privé, pour en faire profiter les établissements scolaires publics.


Écoutez M. Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec solidaire, qui explique la situation à l'animateur Paul Arcand, jeudi.


«Mes parents ont fait des choix en fonction des options qu'ils avaient à ce moment, explique-t-il. Non seulement je ne juge pas mes parents d'avoir fait ce choix, mais je ne juge aucun parent du Québec, dans un système d'éducation qui est complètement dysfonctionnel, de souhaiter ce qu'il y a de mieux pour son enfant, de regarder dans le public, dans le privé, et d'essayer de faire le meilleur choix pour son enfant. [...] Il faut faire un vrai débat: comment on fait au Québec pour donner les mêmes chances de réussir dans la vie à tous les enfants?»

M. Nadeau-Dubois ajoute que des centaines de milliers de parents doivent prendre des décisions difficiles quant à l'éducation de leur enfant. 

«Il y a beaucoup de Québécois qui croient à l'école publique, dans leur cœur. Et ils aimeraient ça que la meilleure école possible soit leur école de quartier. Mais, nos écoles publiques ont été sous-financées. Elles ont été négligées pendant des décennies. [...] Il faut changer le système.»

Celui-ci estime ainsi que le gouvernement du Québec doit cesser de subventionner le réseau scolaire privé.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Du monde poppe le champagne en criant ''hourra, Paul Arcand s'en va!''»
Le mot de la fin de Paul Arcand: «Je vais continuer de m'indigner...»
«La grande qualité de Paul, c'est de nous permettre d'être nous-même»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30