Aller au contenu
Fin de la redevance touristique à Percé

«Le but n'était pas de faire fuir les touristes, mais d'améliorer l'expérience»

«Le but n'était pas de faire fuir les touristes, mais d'améliorer l'expérience»
Une vue sur le célèbre Rocher à Percé / La Presse Canadienne

Les touristes qui visiteront Percé, en Gaspésie, n'auront finalement pas à payer une redevance touristique.

Les commerçants, contre la redevance, ont obtenu gain de cause devant les tribunaux.

Le Conseil municipal de la Ville de Percé a quant à lui décidé de mettre fin à la procédure d'appel.

Les commerçants percevaient 1$ lors du passage d'un visiteur à l'hôtel, dans un restaurant ou dans une boutique. 

Les commerçants de la Ville de Percé n'étaient pas en accord quant à la réglementation de la redevance. 


Écoutez Shanna Roussy, conseillère municipale à la Ville de Percé au micro de Paul Arcand sur la fin des procédures visant l'adoption de la redevance touristique. 


«Le but était d'aller chercher du financement autre, parce que nous, à Percé, on est 3100 habitants. On a un immense territoire, puis on a une ville qui est extrêmement touristique. Le but n'était pas de faire fuir les touristes, mais d'améliorer l'expérience touristique, puis d'enlever le fardeau fiscal des citoyens. C'était à la base quelque chose qui était positif. Au final, au niveau de la réglementation, il y avait des choses qu'avec les commerçants, les gens n'étaient pas d'accord avec ça. Alors, c'est l'une des raisons pourquoi les commerçants ont amené la Ville devant le tribunal.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Un tramway qui transformera le réseau et participera à l'essor économique»
Banque Nationale et CWB: «Le Bureau de la concurrence doit regarder ça»
L'énigme du 13 juin

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00