Aller au contenu
Coûts liés à la fertilité

«Le stress financier est énorme, car on ne sait jamais si ça va fonctionner»

«Le stress financier est énorme, car on ne sait jamais si ça va fonctionner»
Fécondation in vitro / Photo : iLexx / iStock / Getty Images Plus / Getty Images

À l’échelle mondiale, environ une personne sur six est concernée par l'infertilité. Leurs démarches pour avoir un enfant peuvent impliquer des coûts exorbitants lorsqu'elles dépassent ce qui est couvert par le gouvernement. Financièrement, jusqu'où sont prêtes à aller ces personnes pour réaliser leur rêve de devenir parent?

Élodie Roy, animatrice et créatrice du balado Les Infertiles, qui tente de tomber enceinte depuis 4 ans et demi, aborde le sujet au micro d'Élisabeth Crête. 

«J'ai vu des femmes tomber enceintes avec leur premier transfert d'embryons et j'en ai vu devoir recommencer le cycle de fécondation in vitro au complet parce que chacun des transferts n'a pas fonctionné. Et malheureusement, il y a bien des cas où on ne comprend pas pourquoi les transferts ne fonctionnent pas. Donc le fait qu'on ait juste un cycle de couvert [par le gouvernement], ça rajoute un stress énorme du point de vue financier, parce qu'on ne sait jamais si ça va fonctionner.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

«La grande qualité de Paul, c'est de nous permettre d'être nous-même»
Les chroniques les plus mémorables de Frédéric Labelle et Élisabeth Crête
«On dirait qu'on pardonne un peu tout à Christian Dubé»-Antonine Yaccarini

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 03:00