Aller au contenu

«Un peu comme un médecin de famille» -Christine Laliberté

«Un peu comme un médecin de famille» -Christine Laliberté
Infirmière et patient / GettyImages

Lors de son passage devant le congrès de l'Association des infirmières praticiennes spécialisées jeudi, le ministre de la Santé, Christian Dubé a annoncé que des superinfirmières pourront prendre en charge des patients sans être supervisées par un médecin. 


«Pour nous qu’est-ce que ça va changer? C’est que si on a besoin de voir une personne qui n’est pas inscrite à un médecin, on va pouvoir la voir, on va pouvoir l’inscrire et ça va donner un accès supplémentaire à la population en fait» -affirme Christine Laliberté.

Écoutez l'entrevue de Paul Arcand vendredi avec Christine Laliberté, infirmière praticienne spécialisée et présidente de l’Association des infirmières praticiennes spécialisées du Québec pour comprendre comment cette annonce impactera le réseau de la santé et ses travailleurs...

«J'aimerais corriger une chose au niveau de la supervision en soi, ça fait depuis 2021 que ce terme-là n’existe plus. On travaille déjà en collaboration avec les médecins, mais ce n’est pas de la supervision. C’est vraiment quand on a des moments où la complexité des dossiers augmente, on va demander la collaboration d’un médecin. Mais pour nous, ce que ça va changer, c’est que si on a besoin de voir une personne qui n’est pas inscrite à un médecin, on va pouvoir la voir, on va pouvoir l’inscrire et ça va donner un accès supplémentaire à la population en fait.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Procès de Trump: la poursuite et la défense ont joué leur dernière carte
Téléphone cellulaire au lit: un geste fait par de nombreux Canadiens
Drogues, insalubrité, actes sexuels: le quotidien d'un CPE du centre-ville

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00