Aller au contenu
Sans supervision d'un médecin

Les infirmières praticiennes spécialisées pourront prendre des patients

Les infirmières praticiennes spécialisées pourront prendre des patients
Le ministre de la Santé, Christian Dubé / Jacques Boissinot / La Presse Canadienne

Dès lundi, les infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne pourront prendre en charge des personnes inscrites au guichet d’accès à un médecin de famille (GAMF).

Alors que seuls les médecins de famille pouvaient prendre en charge des patients, les IPS pourront maintenant prendre des patients en charge dans le futur, alors que ce sont plus de 300 IPS qui sont formées chaque année selon le ministre.


Écoutez le ministre Christian Dubé aborder avec Paul Arcand son annonce et revenir sur les objectifs du réseau de la Santé depuis l’ère de Gaétan Barrette.


«Dans les cliniques actuelles d’IPS, à peu près seulement cinq pour cent des cas qu’une infirmière spécialisée voit est référée à un médecin. C’est-à-dire qu’elle est capable de prendre en charge la plupart de la grande majorité des cas qui sont devant elle.»

Le ministre souligne qu’il s’est engagé envers les médecins de famille à valoriser leur profession et qu’il fait la même chose avec les infirmières et pas simplement les infirmières spécialisées.

Autres sujets traités:

  • Les règles d’attribution et les ratios de patients par professionnel de la santé.
  • Le manque d’inhalothérapeute engendre la fermeture de bloc opératoire.
  • Le succès de l’Hôpital Jeffery Hale et les mini-urgences...
  • La bataille entre le public et le privé.
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Le virage numérique de la SAAQ s'apparente à un accident de char»
Roland-Garros: «Rafael Nadal ne pouvait pas bénéficier du classement protégé»
«Il ne faut pas perdre le modèle des RPA» -Luc Ferrandez

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Parlons-nous
En direct
En ondes jusqu’à 20:00