Aller au contenu

Rodel Magtaas coupable d'avoir agressé trois femmes

Rodel Magtaas coupable d'avoir agressé trois femmes
Bénédicte Lebel / Cogeco Média

À l'occasion de sa chronique lundi matin au micro de Paul Arcand, écoutez Bénédicte Lebel aborder l'histoire d'un homme coupable d’agressions sexuelles sur des femmes qu’il rencontrait sur des sites de rencontre.

Rodel Magtaas, âgé de 33 ans, a été reconnu coupable d'avoir agressé trois femmes et les premiers contacts se sont fait par messages textes ou sur des sites de rencontre.

Deux des victimes n'avaient que 20 ans au moment des faits. La troisième le connaissait parce qu'il est patient dans la clinique où elle travaillait et elle avait à l'appeler pour un rappel de rendez-vous selon la chroniqueuse.

«Quand elles le voient en personne, il les invite à prendre un café, à aller chercher à manger. Il y a des contextes différents, mais la façon de faire est la même. Il essaie d'abord de les embrasser, de descendre leur pantalon et il continue jusqu'à ce qu'elles demandent d'arrêter. Et ça va jusqu'à l'agression sexuelle...»

Rodel Magtass doit revenir en cour au mois de juin.

Autres sujets traités:

  • Agression armée à Longueuil.
  • Une adolescente en trottinette électrique a été happée par une voiture.
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Il est toujours aussi vulgaire et grinçant» -Catherine Brisson
«Un peu comme un médecin de famille» -Christine Laliberté
«On a beaucoup planifié et la communication était constante»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En direct
En ondes jusqu’à 17:00