Aller au contenu
Fin de la période de gel des prix

Épiceries: «Le problème c'est la volatilité des prix» -Sylvain Charlebois

Épiceries: «Le problème c'est la volatilité des prix» -Sylvain Charlebois
La facture en épicerie va grimper prochainement / Getty Images

La période de gel des prix en épicerie prendra fin le 1er février et les consommateurs doivent s’attendre à ce que les prix de certains articles augmentent, selon ce que prévient le patron de Metro.

Par ailleurs, le ministre François-Philippe Champagne a confirmé mardi que des entreprises de l'étranger pourraient éventuellement venir faire concurrence aux épiciers, alors qu’au pays, la part du lion du marché est contrôlée par Loblaw, Metro, Sobeys, Costco et Walmart.

Écoutez le directeur scientifique du Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire de l’Université Dalhousie, Sylvain Charlebois, aborder avec Paul Arcand l'évolution des prix à la consommation dans le secteur de l'alimentation.

Il souligne que la marge de profits chez les détaillants a effectivement diminué de 0,3% et revient sur l'inutilité des gels de prix entre novembre et février.

«Le problème c'est la volatilité des prix, la fluctuation des prix au détail. Et ce gel-là nous amène de la volatilité en octobre et en février, il faut que ça cesse!»

On revient sur les démarches du ministre François-Philippe Champagne, alors que selon lui les barrières sont nombreuses dans le secteur de l'alimentation. Cette stratégie est donc de la poudre aux yeux, selon Sylvain Charlebois.

«S'il y avait eu une opportunité pour une bannière extérieure, la bannière serait déjà ici.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Il faut avoir la capacité de s'indigner»- Paul Arcand
Le gouvernement doit-il imposer une taxe kilométrique?
Le mot de la fin de Paul Arcand: «Je vais continuer de m'indigner...»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00