Aller au contenu
Prix en salon

Pouvez-vous encore vous permettre d’aller chez le coiffeur?

Pouvez-vous encore vous permettre d’aller chez le coiffeur?
Une coiffeuse qui coupe les cheveux d'une cliente. / nimon_t iStock / Getty Images Plus

Pouvez-vous encore vous permettre d’aller chez le coiffeur, compte tenu des prix étonnants de certaines coupes? Combien êtes-vous prêt à payer?

Ce sont quelques-unes des questions que pose Nathalie Normandeau à ses auditeurs, en compagnie de son invitée, Christiane Roy, coiffeuse et propriétaire du salon de coiffure Alibi.

Souvent le prix passe du simple au double chez les femmes par rapport aux hommes.

«Alors permettez-moi de dire que la femme est très coquette», explique la coiffeuse. 

«La femme aime se sentir belle, elle aime se sentir appréciée. On va mettre beaucoup plus de temps, on va mettre beaucoup plus d'énergie. Et oui, les prix des produits ont augmenté, que ce soit en coloration. Mais, c'est un secteur d'activité où on n'a pas le choix d'augmenter nous aussi, nos prix. Le temps qu'on met sur une femme est beaucoup plus long que sur un homme. Ça ne dit pas que le monsieur n'est pas coquet parce que l'homme de nos jours est très coquet, mais la femme, on met beaucoup plus d'emphase sur les finitions. Et oui, il y a du bla bla.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

Les aliments faibles en matières grasses ont-ils encore la cote?
Sommes-nous devenus intolérants envers les enfants?
Que faire avec les surplus du Régime québécois d'assurance parentale?

Vous aimerez aussi

0:00
7:56
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00