Aller au contenu

«On connaît les solutions, mais souvent il y a des bloquants...» -Christian Dubé

«On connaît les solutions, mais souvent il y a des bloquants...» -Christian Dubé
Christian Dubé, ministre de la Santé / Ryan Remiorz / La Presse Canadienne

Alors que le taux d’occupation des urgences n’a jamais été aussi élevé en cinq ans au Québec, la situation va demeurer «difficile» dans les prochaines semaines, prévient le ministre Christian Dubé.

En entretien au micro de Paul Arcand jeudi matin, le ministre de la Santé souligne que la première ligne demeure sa priorité alors que tant l'influenza, la COVID-19 et le virus respiratoire syncytial offrent en ce moment une période d'infection plus «normale» après des années exceptionnelles de pandémie.

Il ne cache pas que des changements qui sont demandés finissent par ne pas être implantés par certains acteurs du réseau et il veut continuer à s'entourer de professionnels qui connaissent profondément le système pour arriver à mieux implanter les changements dans le réseau de la Santé.

«Ce que je n'aime pas entendre, c'est quand les gens me disent: "Oui, maintenant j'en ai un médecin de famille ou j'ai été identifié par un pour être vers une clinique spécifique, mais j'appelle et je ne suis pas capable de prendre un rendez-vous." Et le docteur Amyot m'a dit qu'il y avait des recommandations très précises à me faire dans les prochains jours. [...] On connaît les solutions, mais souvent il y a des bloquants, ça veut dire qu'il y a quelqu'un quelque part qui dit : "Oui, mais on comprend qu'il faut faire ça, mais on n'est pas d'accord avec ça, alors on ne le fera pas!" C'est un "noui" et moi j'ai dit que ça ne se peut pas!»

On aborde aussi la question de l'accès à des soins de santé pendant la période critique des Fêtes, entre le 15 décembre et le 15 janvier, une période toujours assez complexe et chargée.

«Je ne négocierai pas sur la place publique»

Ne voulant pas aborder la question des négociations avec les professionnels de la FIQ et de ne pas négocier sur la place publique, le ministre rappelle sa pleine confiance envers la ministre Sonia LeBel.

On aborde finalement la question des nominations de la personne qui dirigera la nouvelle Agence Santé Québec et de ceux et celles qui formeront le conseil d'administration de l'agence.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Un voyage scolaire au Costa Rica sans baignade en piscine ou en mer...
Deux ans de conflit en Ukraine:  la Russie a l'avantage
«Le but est de préparer l'atterrissage des astronautes de la mission ArtemisIII»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00