Aller au contenu
Niveau d'alerte au terrorisme en Belgique

«Les Bruxellois étaient très, très inquiets toute la nuit» -Julie Van H

«Les Bruxellois étaient très, très inquiets toute la nuit» -Julie Van H
Paul Arcand / Cogeco Média

Le tireur qui a tué deux Suédois, lundi soir à Bruxelles, a été atteint par balle par les policiers mardi matin dans un café.

Transporté à l’hôpital, le Tunisien de 45 ans, sans papiers, a finalement succombé à ses blessures.

Notons que de présumées vidéos du suspect mentionnent une allégeance au groupe armé État islamique.


Écoutez Paul Arcand aborder les détails avec Julie Van H, l'animatrice de l’émission radiophonique Bruxelles Matin.


«Le terroriste qui a tué deux personnes hier chez nous à Bruxelles aurait vécu en Suède. Ça a été bien confirmé il y a quelques heures par le premier ministre suédois. Et du coup, ils visaient vraiment des Suédois. [...] Les Bruxellois étaient très, très inquiets toute la nuit et toute la matinée encore, jusqu'à ce qu'on appréhende le suspect.»

Niveau d'alerte terroriste le plus élevé

Le parquet fédéral belge chargé des dossiers de terrorisme a été saisi de l'enquête et la région de Bruxelles a vu son niveau d'alerte terroriste être relevé à 4, son plus haut échelon.

Un match de soccer entre la Suède et la Belgique a été interrompu avant que les spectateurs présents au stade Roi Baudoin soient évacués.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Ce qui me fait peur, c'est l'idée de soumettre la Justice à la présidence»
«Un peu comme un médecin de famille» -Christine Laliberté
«Ce souhait exprimé de vivre cet événement en gang, c'est ce qui m'a fasciné»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En direct
En ondes jusqu’à 18:00