Aller au contenu

Québec double les frais de scolarité des étudiants universitaires anglophones

Québec double les frais de scolarité des étudiants universitaires anglophones
La ministre Pascale Déry / La Presse Canadienne

Le gouvernement provincial a précisé vendredi son plan visant à «freiner le déclin du français» en doublant les frais de scolarité des étudiants universitaires anglophones, une autre initiative qui pourrait compliquer la vie de plusieurs étudiants étrangers formés au Québec. 


Écoutez Pascale Déry, ministre de l'Enseignement supérieur commenter la situation au micro de l’animateur Paul Arcand.


Elle soutient que les écoles francophones en bénéficieront.

Selon cette dernière, les frais de scolarité s’élèvent à 17 000$ annuellement pour un étudiant à l’université.

«C'est clair que ça va avoir un impact. Mais la question qu'il faut se poser, monsieur Arcand, pourquoi est-ce que l'État québécois financerait de manière indéfinie, donc indéfiniment, des étudiants canadiens qui viennent chez nous à des tarifs privilégiés, puis qui quittent après, qui viennent profiter de formations qui nous coûtent, à nous, extrêmement cher?»

Elle ajoute que les frais pour les étudiants québécois restent moins élevés qu’ailleurs, incluant l’Ontario.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Il faut que tu restes le même gars que tu es» -Paul Arcand
Le mot de la fin de Paul Arcand: «Je vais continuer de m'indigner...»
«Derrière les faits divers, ce sont pour moi des faits de société»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00