Aller au contenu
Entrevue avec Léa-Clermont Dion

Cyberhacèlement: «La justice réparatrice est très intéressante»

Cyberhacèlement: «La justice réparatrice est très intéressante»
Une jeune femme devant son ordinateur / Getty Images

La semaine passée, la France a présenté son plan interministériel pour lutter contre le harcèlement, notamment le cyberhacèlement qui a récemment poussé de jeunes Français au suicide. C’est une nouvelle réalité qui fait des ravages chez les jeunes ici aussi, raison pour laquelle le ministre de la Sécurité publique du Québec prépare un projet de loi sur la cyberintimidation. 

En mars, la documentariste Léa-Clermont Dion a déposé une pétition de 30 000 noms pour demander à Québec et Ottawa de légiférer contre le cyberharcèlement.  

Son film Je Voue Salue Salope est d’ailleurs, qui traite notamment des violences misogynes, est lancé en France cette semaine. 


Écoutez Léa Clermont-Dion, la co-réalisatrice du documentaire, à l'émission de Patrick Lagacé.


«Je fais partie de celles et ceux qui sont assezs réalistes face à la violence en milieu scolaire. Ça va toujours exister. Ce que je trouve intéressant dans le projet de la France, c'est la question de la justice réparatrice, appellée aussi justice restaurative.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

Décès du chanteur country Cayouche à l’âge de 76 ans
«Je joue ce que j'aurais tant vouloir voir à l'écran quand j'étais jeune»
«C'est comme si l'administration Plante se réveillait tout à coup!»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00