Aller au contenu

Remis en liberté avant les meurtres, le père n'avait aucun antécédent

Remis en liberté avant les meurtres, le père n'avait aucun antécédent
Violence conjugale / Wirestock / Getty Images

Un homme de Notre-Dame-des-Prairies a commis l’irréparable samedi en tuant ses jeunes jumeaux avant de s’enlever la vie.

La police a procédé à son arrestation deux jours auparavant en lui accolant des accusations de harcèlement criminel envers son ex-conjointe, mais il a aussitôt été relâché!


L'avocat spécialisé en droit criminel et pénal au Cabinet Boucher, René Verret, aborde avec Paul Arcand, les conditions qui amènent les policiers à remettre les individus en liberté après une interpellation.


M. Verret explique que, sans banaliser les accusations envers l'homme, le fait qu'il n'avait aucun antécédent judiciaire amenait à croire qu'il ne représentait pas de réel danger à court terme.

Me Verret se dit d'ailleurs extrêmement surpris que l'homme s'en soit pris à ses deux enfants alors qu'il avait un conflit avec son ex-conjointe.

Il rappelle d'ailleurs que les faits rappellent beaucoup les faits de l'histoire de Guy Turcotte.

La vengeance après la séparation

Dans une relation toxique entre deux adultes, les enfants sont trop souvent utilisés comme cible par l'un des parents contre l'autre parent.

Il semble que ce désir de vengeance puisse avoir mené à cet autre infanticide commis par un père après une séparation.

La porte-parole de SOS Violence conjugale, Claudine Thibaudeau, aborde ensuite avec Paul Arcand, qu'elle serait très surprise s'il n'y avait pas eu de violence et d'emprise dans le couple par le père au préalable dans l'histoire du couple.

La mère aurait d'ailleurs tenté de se protéger cette semaine en portant plainte à la police pour harcèlement criminel. Comment peut-on éviter le pire?

«On suggère toujours aux victimes d'aller chercher de l'aide, de parler avec une intervenante spécialisée pour planifier vraiment quel est le risque qui existe dans cette situation-là. Et qu'est ce qu'on peut faire pour réduire ce risque-là? Ça peut impliquer des décisions de prendre, par exemple, de porter plainte. Ça peut être d'impliquer la DPJ dans certaines situations...»

Elle souligne que la violence conjugale et le harcèlement devraient entraîner une protection plus systématique des enfants contre l'auteur de cette violence.

Claudine Thibaudeau explique que l'escalade de la violence et l'intensité des comportements sont normalement observées dans des cas similaires.

Écoutez l'intégralité des deux entretiens...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Nouveautés dans le monde musical: Billie Eilish et Charlotte Cardin
Système Phénix: «C'est un fiasco sur le plan numérique et à dimension humaine»
«Les gens ne vont pas résister à explorer la plus grande réserve de pétrole»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 00:00