Aller au contenu
Revue de presse

Pompiers de l'international: «On tarderait à les rendre opérationnels»

Pompiers de l'international: «On tarderait à les rendre opérationnels»
La revue de presse de Paul Arcand / Cogeco Média

Lors de sa revue de presse, vendredi, l'animateur du 98.5 Paul Arcand traite de divers sujets de l’actualité, dont les 125 feux de forêt toujours en activité.

Il explique que selon la mairesse, on «ne sait jamais, de façon précise comment les feux vont évoluer.»

L'animateur ajoute  qu'il y a «des feux, qui se fusionnent et ça devient plus dangereux. Les vents jouent également un rôle important. Alors à Chibougamau, ce n'est pas acquis».

Du côté de Lebel-sur-Quévillon, c’est plutôt un plan de retour à la maison qui se prépare.

«Ça ne veut pas dire que ce sera aujourd'hui ou demain. Mais il a maintenant une bonne idée de ce qui se passera et les citoyens devraient avoir les détails au cours de la matinée», précise l'animateur.

Paul Arcand souligne ensuite le reportage d’une chaine de télévision française qui se penche sur les pompiers spécialisés qui viennent de l’international pour prêter main-forte pour combattre les feux au Québec. «Il y a des pompiers qui sont ici et qui ont l'impression qu'on ne les utilise pas au maximum; je rappelle que ce sont des pompiers formés pour les feux de forêt», dit-il.

Autres sujets de la revue de presse: 

  • Bilan présenté jeudi par le SPVM au sujet des événements qui impliquent des armes à feu : «Grosso modo, la police nous dit que c'est que c'est en baisse d'à peu près 30 % par rapport à l'an dernier. Pourquoi? Parce qu'on a saisi beaucoup d'armes et que des têtes dirigeantes ont été arrêtées. On passe à l'étape de se demander qui sont les gens qui pourraient commettre des crimes avec des armes à feu.»
  • Journal de Montréal : Ies funérailles de Francesco Del Balso - «toutes sortes de théories ont circulé depuis le début. Est-ce que Del Balso était devenu à ce point encombrant par les propos qu'il tenait?»
  • La presse : un dossier sur les mini-hôpitaux - «Le concept qu'on nous a présenté, c'était de dire que ce sera ouvert 24 heures par jour, sept jours par semaine, un dans l'est de Montréal, un autre dans la région de Québec. Mais c'est quoi un mini hôpital? Ça va ressembler à quoi? Et là, je lis le papier ce matin. Non, ce n’est pas un hôpital, c'est une grosse clinique. Puis je lis les propos de Youri Chassin, le député qui porte le ballon, ils n’ont pas l'air à trop trop savoir ce qu'ils veulent faire.»
  • La crise de logement : «62 % de mise en chantier depuis le mois de mai, c'est le pire score depuis 25 ans.»
  • Article de Gérald Filion de Radio-Canada: Justin Trudeau veut augmenter la population canadienne par l'immigration. C'est un volume jamais vu jusqu'en 2030.
  • La Presse : la ministre responsable de l’Habitation, France-Élaine Duranceau, a rencontré officiellement une amie enregistrée au registre des lobbyistes avec laquelle elle est partenaire dans un projet immobilier. «Moi si j'étais ministre et que l'un de mes amis avec qui je suis en affaires venait s'inscrire pour faire du lobbying. Je serais très mal à l'aise. Et puis savez-vous quoi? Je dirais que moi je ne rencontre pas mon ami dans ce cadre là. Faites des représentations auprès de la ministre Bélanger, si vous voulez. Moi, je ne me mêle pas de ça. Je trouve ça maladroit et politiquement, pas fort.»
  • Le service à la clientèle: «Les gens trouvent que le commerce en détail fait dur, pas partout. Je parle de tendance générale. En gros, 25 % des gens disent que ce n'est plus ce que c'était.»
  • Les chiffres rendus publics par la Banque du Canada et par Statistique Canada montrent une pression énorme actuellement sur les cartes de crédit et le prêt hypothécaire. «En gros, on peut dire que plus ça avance, plus les Canadiens en général commencent à avoir de la misère à bouger. Ils sont comme très coincés par la carte de crédit, le prêt hypothécaire, le prêt auto et ça peut être long rapidement.»
  • Paul Bernardo transféré d'un pénitencier maximal à un pénitencier médium parce qu'on a changé sa cote de sécurité: « Comment ça se fait qu'on essaie de le changer de place? En quoi sa cote de sécurité a changé au fil des années?»
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Roland-Garros: «Rafael Nadal ne pouvait pas bénéficier du classement protégé»
«Il ne faut pas perdre le modèle des RPA» -Luc Ferrandez
Un jeune agresseur sexuel présumé retournera dans son école: «C'est choquant»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00