Aller au contenu
L'étude dit que les bagarreurs meurent plus jeunes

«Je vais toujours défendre les batailles» -Georges Laraque

«Je vais toujours défendre les batailles» -Georges Laraque
Georges Laraque lors d'une cérémonie d'adieu à Edmonton, en 2016. / Archive La Presse Canadienne

Une nouvelle étude publiée dans le Journal of the American Medical Association indique que les bagarreurs meurent en moyenne dix ans plus jeunes que leurs coéquipiers

Georges Laraque, qui a joué 13 ans dans la Ligue nationale de hockey, est bien placé pour commenter cette étude et affirme qu'il va «toujours approuver les batailles».


Écoutez l'ancien joueur et bagarreur au micro de Paul Arcand, en compagnie d'Alain Crête, jeudi.


L’attaquant Georges Laraque a officiellement pris sa retraite du hockey professionnel en 2010.

Il est animateur de l’émission «Le Monde de Georges» sur les ondes du 91.9 Sports. 

«Je serais le plus gros hypocrite de la planète. J’ai vécu ma vie en me battant au hockey et maintenant que je suis retraité, je vais dire: ''OK, j’ai fait mon argent, enlevons les batailles maintenant?''. Je vais toujours défendre les batailles parce que c’est ça qui a mis du pain sur la table pour moi.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Alain Crête

Les chroniques les plus mémorables de Frédéric Labelle et Élisabeth Crête
«J'ai l'impression d'être un membre de votre famille» -Paul Arcand
«Derrière les faits divers, ce sont pour moi des faits de société»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00