Aller au contenu
Commission Normandeau Ferrandez

100 millions de Canadiens en 2100: «Pas réaliste du tout» -Luc Ferrandez

100 millions de Canadiens en 2100: «Pas réaliste du tout» -Luc Ferrandez
La commission Normandeau-Ferrandez / Cogeco Média

Le gouvernement Trudeau a pour objectif d’augmenter la population canadienne à 100 millions de personnes en 2100. Est-ce réaliste?

Ottawa veut faire entrer 500 000 personnes au pays par année, des migrants et des réfugiés, dans le but d’accroître la population et répondre au besoin de main-d’œuvre, entre autres.

Notons que le Journal de Montréal a publié ce week-end un article dans lequel il présente un scénario inspiré des aspirations du gouvernement fédéral concernant l’immigration. Le quotidien précise qu’une immigration aussi forte pourrait provoquer l’effritement du français et la hausse des tensions sociales.


Écoutez les commentaires des chroniqueurs de la Commission Normandeau-Ferrandez, à l’émission Puisqu’il faut se lever, lundi.


«Ce n’est pas réaliste du tout. C’est amusant de voir que ce sont des hommes d’affaires qui poussent [cette idée]. Ils ne savent compter que leurs profits. Ça veut dire 430 000 immigrants tout de suite et 1,2 million par année, jusqu’en 2100. Évidemment, ce serait important pour le PIB, qui augmenterait beaucoup, et la pénurie de main-d’œuvre…» 

«L’idée d’être 100 millions de personnes au Canada en 2100 est poussée par des gens d’affaires depuis 2011, pour relancer le pays au plan économique. […] Ce serait gigantesque de doubler la population en 75 ans… C'est une cible très ambitieuse. En plus, le discours derrière ça me dérange.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Jamais je n'aurais cru faire de la radio avec Paul Arcand» -Nathalie Normandeau
«Il faut avoir la capacité de s'indigner»- Paul Arcand
«Du monde poppe le champagne en criant ''hourra, Paul Arcand s'en va!''»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00