Aller au contenu
Entrevue avec Richard Darveau

Sondage sur les quincalleries: «Les gens ont des attentes non comblées»

Sondage sur les quincalleries: «Les gens ont des attentes non comblées»
Un employé d'une quincallerie offre des conseils à une cliente. / Archive La Presse Canadienne

Selon un sondage effectué en mars auprès de 1000 Québécois, il serait envisageable de réduire les heures d’ouverture dans les quincailleries si les clients ont accès à de bons conseils en magasin.

L’enquête de la firme CROP a révélé jeudi que les clients font preuve de compréhension à l'endroit de la réalité vécue par les marchands. 

Ainsi, des heures réduites semblent envisageables s'ils peuvent accéder à des conseils.

L'importance de l'inventaire est également soulevée afin de satisfaire leur besoin de repartir tout de suite avec la marchandise.

Dans le sondage, plusieurs des répondants ont indiqué que les bons conseils sont de plus en plus difficiles à trouver dans les quincalleries.

Écoutez Richard Darveau, président de l’Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction.

«Le sondage nous le dit en pleine face: les gens ont des attentes non-comblées. Le marchand constate qu'il doit réduire ses heures d'ouverture pour avoir des employés mieux formés et expérimentés.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Écrans et bien-être des ados: «Un problème de santé publique»
«Les gens ne veulent pas changer d'endroit comme ça»
«Les jeunes sondés en 2023 vont mieux et le temps d'écran aussi a diminué»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Bonsoir les sportifs
En direct
En ondes jusqu’à 00:00