Aller au contenu
Une patiente en CHSLD lui a fait vivre l’enfer

Les impacts de fausses rumeurs sur la réputation d'une infirmière

Les impacts de fausses rumeurs sur la réputation d'une infirmière
Louis-Philippe Guy et Valérie Lebeuf / Cogeco Média

Une patiente en CHSLD a fait vivre l’enfer à son infirmière en répandant la rumeur selon laquelle cette dernière l’avait brutalisée. Ces fausses accusations ont fait énormément de tort à cette travailleuse, qui du même coup perdait la confiance de ses patients et de ses collègues. 


Écoutez Pierre Gince, président Mesure Média, qui discute avec Louis-Philippe Guy et Valérie Lebeuf des impacts de cette histoire sur la réputation de l'infirmière. 


«Ce n’est pas facile parce que l'histoire de cette infirmière, si on prend ce cas précis, a évolué au tribunal de l'opinion publique. C'est-à-dire que ce brouhaha, qui fait qu'on peut dire et écrire n'importe quoi à n'importe quelle heure, sur toutes sortes de plateformes, a des conséquences. Il y a dans le regard des autres, malheureusement, quelque chose qui va probablement coller à la peau de cette infirmière. J'ai beaucoup de compassion pour elle parce que c'est tout à fait gratuit ce qui lui est arrivé. Puis là, il va y avoir un doute chez beaucoup de patients et des collègues de travail.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Valérie Lebeuf

«Je trouve que les interventions sont très longues» -Fanny Martin
13 juillet : la Journée québécoise des phares
Vague de violence dans des restaurants «fréquentés par le crime organisé»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En direct
En ondes jusqu’à 18:00